Tout savoir sur WordPress

Comment recruter un bon profil WordPress ?

Avec la croissance de WordPress, les besoins en recrutement des agences et SSII ont eux-aussi connu une forte progression. Trouver un bon profil, technique ou non, peut devenir un vrai défi pour un recruteur. Frédéric Hovart, fondateur dirigeant de GLOBALIS media system, partage aujourd’hui au cours d’une interview sa recette pour repérer le bon profil WordPress.

Hello Frédéric. Peux-tu en quelques mots nous parler de ta société ?
GLOBALIS (www.globalis-­ms.com) est une agence numérique spécialiste des technologies PHP. Depuis 1997, nous intervenons sur l’ensemble de la chaîne de production web grâce à trois offres :
-­ développement d’applications web ou mobile,
-­ agence digitale,
-­ maintenance.

Quand avez‐vous commencé à travailler sur WordPress ?
Nous travaillons sur le sujet de la gestion de contenu Web depuis 18 ans. D‘abord avec des outils maison, puis à partir de 2000 avec des CMS open source comme spip, joomla, dotclear, etc.
Notre veille permanente nous a permis de découvrir b2, dont est issue WordPress. Mais c’est en 2007 que nous avons réellement adopté WordPress. Nous y avons retrouvé tout ce qui a fait le succès de PHP : une grande facilité de prise en main, une courbe d’apprentissage rapide et un potentiel considérable.

En 2015 quel chiffre d’affaire WordPress représentera dans ton activité ? C’est en augmentation ?
Pour 2015, c’est un peu tôt pour le dire ;-­‐) Pour 2014, WordPress doit représenter environ 25% de notre chiffre d’affaire. Il est clair que cette proportion augmente assez rapidement.

Techniquement travaillez­‐vous sur des problématiques complexes ? Pour quel type de client ?
La technologie, c’est notre ADN. Nous aimons beaucoup résoudre des problèmes complexes et, le plus souvent, les clients sont séduits par les solutions qu’on leur propose. Par conséquent, les projets que nous traitons sont souvent pointus avec de réels challenges.
En revanche, nous n’avons pas de clients type. Grande entreprise, PME, collectivité locale, ministère, etc., nous avons une clientèle très variée.

Combien de personnes de ton équipe sont dédiées à WordPress et quel type de profil ?
Nous n’avons pas ou très peu de profils dédiés uniquement à WordPress. Nos développeurs sont formés pour intervenir sur des projets variés : PHP avec ou sans framework, CMS tels que WordPress, … Je dirai que chez GLOBALIS une douzaine de personnes ont une compétence sur WordPress. Des chefs de projets, des développeurs, des intégrateurs, …

Arrives-­tu facilement à recruter aujourd’hui des profils ?
Que celui qui arrive facilement à recruter des développeurs Web aujourd’hui se signale ! ;-)
Plus sérieusement, nous n’arrivons pas à recruter comme nous le souhaiterions. Les développeurs Web sont rares et ceux qui possèdent des compétences PHP sérieuses validées par une expérience d’au moins 6 mois le sont encore plus.

Comment se passe le recrutement ?
Tu fais passer des tests orientés WordPress ?
Nous parcourons sans cesse les bases de CV et les réseaux sociaux à la recherche de développeurs Web. Il est pour nous indispensable qu’ils aient des compétences PHP validées, la connaissance de WordPress étant un gros plus. Nous en recevons ensuite entre 5 et 10 par semaine. Nous leur faisons passer des tests écrits avec des questions de logique, des questions techniques variées (réseau, PHP, algo, culture générale Web, ..) et FrondEnd. Ce questionnaire est suivi d’un entretien qui nous permet de valider sa capacité à communiquer et à travailler en équipe. Lors d’un deuxième entretien, quelques jours plus tard, nous creusons en profondeur les connaissances techniques et il y a bien entendu quelques questions autour de WordPress.
Nous recrutons au final 1 à 2 développeurs par mois. La sélection est drastique.

Comment distingues-tu un bon développeur d’un mauvais ?
En phase de recrutement, nous faisons de notre mieux mais l’erreur est toujours possible. Sur un projet en production, c’est toujours plus facile. Ses capacités à comprendre le code existant, à développer rapidement et à poser des questions à ses collègues sont des métriques importantes.
À plus long terme, le développeur doit savoir élargir ses compétences et apprendre chaque jour par lui‐même. Etre persuadé de cette nécessité est la première étape.

Un bon développeur est-il forcement actif dans la communauté ?
Je ne pense pas qu’il faille forcément aider la communauté ou publier du code pour être un bon développeur. Mais cela est forcément un gros plus. C’est également un retour d’ascenseur parfaitement dans la logique du marché de l’open source.
Chez GLOBALIS, tout le monde est encouragé à publier des plugins WordPress, à présenter des sujets lors de conférences comme l’ont fait Alexandre et Julien à ParisWeb ou Pierre au WordCamp Paris en janvier dernier.

Aujourd’hui recherches-tu des profils ?
OUI ! Nous recherchons plusieurs développeurs PHP, si possible avec de bonnes compétences WordPress. Les postes sont basés à Paris XV juste à coté du métro Javel.

[divider] [/divider]

Postuler chez Globalis http://www.globalis-ms.com/#recrutement

Cet article a été mis à jour il y a 996 jours - Il n'est peut être plus à jour !

Article écrit par Émilie

Dirigeante fondatrice de l’agence WordPress Whodunit, je suis également COO de WP Media,  la startup lyonnaise connue pour ses plugins WP Rocket, et Imagify.

Co-organisatrice du WordCamp Paris et Europe, conférencière, je tente d’être la voix forte de la promotion et de la professionnalisation de WordPress en France avec des projets comme Think WP et WP Next .

3 Commentaires

    • Hello Grégoire,

      Toutes les agences recherchent régulièrement des freelances, donc il ne faut pas hésiter à nous démarcher ou à venir nous rencontrer aux WordCamps :)

  1. « Je ne pense pas qu’il faille forcément aider la communauté ou publier du code pour être un bon développeur. » Comme dirait Norman « FAUX ! » ;-)

    Je pense justement que de participer à la communauté WP est un élément incontournable pour un profil de dev WP. Chez WooThemes, lors de nos séances de recrutement (environ 8 étapes), cela prend une place relativement importante. Il ne faut pas oublier que WordPress est gratuit, et que si nous vivons de WP il faut bien donner le change. Toujours chez Woo, nous avons une journée par an dédiée uniquement à la contribution, c’est à dire que tous les employés participe à faire évoluer le communauté pendant cette journée (même si on le fait en vérité bien plus qu’une journée par an). Nous avons d’ailleurs créer un nouveau poste uniquement pour gérer les interactions entre la société et la communauté (http://www.hughlashbrooke.com/2015/04/starting-a-new-chapter/).

f52d22f913512c6dfbc72961c9338863qqqq