Tout savoir sur WordPress

Les 8 gaffes à ne pas commettre lors de la mise en ligne d’un site WordPress

Après de longs jours de travail, le site de votre client (ou le vôtre) est enfin terminé. Vous avez maintes fois recetté chaque page afin que la mise en ligne sur le serveur de production se passe dans les meilleurs conditions possibles. Vous êtes prêt. Vous avez le GO.  Et là … cela ne se passe pas sans accro !

Cela fait pourtant des années que vous mettez en production des sites WordPress, vous connaissez la routine par cœur … mais parfois on commet des erreurs de … débutant !
Quelles sont les pires gaffes à ne pas commettre lors d’une mise en ligne ?

Oublier de vérifier la configuration du serveur de production

Votre client est hébergé chez SFR Business, en php version 3.4 ? Tiens, pas de base de données de prévue ? Une limite d’upload non configurable via leur interface ? Et quoi ?? 5 jours d’attente cette modification ? Aie !
Ne pas s’assurer avant la mise en ligne que le serveur de destination est adapté au site qui va l’accueillir est une erreur de débutant bien connue. Pour l’éviter bien-sûr plusieurs options : disposer d’un serveur de préproduction identique à celui de la production ou bien auditer le serveur de destination bien avant la mise en ligne afin de faire les adaptations necessaires avant le jour J.

 

Bloquer l’indexation du site

visibilite-wordpress

Une erreur assez fréquence que de laisser cette si petite case cochée qui empêchera notre ami Google d’indexer le site. Pratique lors de la phase de réalisation du site mais une erreur d’inattention très bloquante post mise en ligne.
Arrêtez de cocher cette case et utilisez le .htaccess ou un plugin pour empêcher l’indexation du site le temps de la réalisation du site. Qu’en dites vous ?

Commencer la mise en ligne après 16h … ou un vendredi

Le temps de préparer les fichiers ou de les uploader nous voici en fin de journée : impossible d’avoir le temps nécessaire pour recetter le site en ligne à moins d’y passer une partie de sa soirée, ainsi que celle du client. Ou bien mettre en ligne le vendredi … à condition de travailler le week-end car les internautes risquent eux de se rendre compte avant lundi matin des bugs présents sur le site ! Il existe d’ailleurs un site très amusant sur le sujet : http://estcequonmetenprodaujourdhui.info
Quand cela est possible, une planification efficace et une vrai pédagogie auprès de votre client permettra de vous éviter ces moments gênants.

 

Permettre les caractère spéciaux

Tiens ! Le serveur final n’accepte pas les accents et majuscules contrairement au serveur de préproduction : aucun des 300 visuels du site ne s’affiche (oui je vous l’affirme beaucoup de personnes entre en back-office des fichiers aux noms inadaptés au web).
Heureusement il existe des plugins (magiques ?) permettant de renommer correctement les fichiers (et les liens bien évidemment). Et pour la prochaine fois, une ligne de commande dans votre functions.php (www.geekpress.fr/wordpress/astuce/suppression-accents-media-1903) et le tour est joué !

Laisser les URLs locales

Votre site est en ligne depuis des semaines et puis un jour, certains fichiers ou images n’apparaissent plus en front et le nombre de 404 augmente subitement. Et là vous vous rendez compte que certaines de vos URLs pointaient vers un serveur de préproduction, aujourd’hui supprimé ! Certains plugins mettent desURLs  en local et on ne s’en rend pas toujours compte à moins d’inspecter le code source systématiquement.
Heureusement, un simple remplacement d’URL corrigera cette erreur : soit directement via la base de données, soit via un plugin comme velvet blue ou bien ce script bien pratique.

 

Négliger les droits des répertoires

Vous prenez le temps de recetter le site en ligne, tout parait bien fonctionner. Mais quelques jours plus tard, votre client écrit un nouvel article, veut y ajouter une image et là un message d’erreur apparait ! Et oui, vous avez oublié de configurer correctement les droits de répertoires. Que ce soit pour cette raison ou pour la sécurité, il faut bien faire attention aux droits des répertoires sur le serveur qui héberge votre site. N’oubliez donc pas de passer le wp-content/uploads/en 755 !

 

Ne pas vérifier le sitemap et le robot txt

La bonne configuration du sitemap et du robot.txt permet la bonne indexation du site par Google donc d’être correctement référencé.
Les soumettre via le Webmaster tools est la seule possibilité d’avoir la garantie de ne rien avoir oublié.
Si on passe à coté, Google indexera toutes les pages et affichera un joli message sur les résultats de recherche …

resultat-google
Dommage n’est-ce pas ?
Ce très bon article de Daniel Roch, expert en SEO WordPress explique très bien comment configurer votre robot afin de ne pas subir ce désagrément.

Ne faire aucune redirection

Le site que vous venez de réaliser est (souvent) une refonte d’un site existant, déjà indexé par Google. Votre client (ou vous toujours) avez eu la bonne idée de passer à WordPress, et vos urls ont changé par rapport au site précédent.
Vous mettez en ligne, et oubliez de penser à cette redirection entre les anciennes et les nouvelles Urls : votre site perd tout à coup 95% de son trafic et un positionnement sur certains mots clés. Erreur fatale.
N’oubliez jamais de prévoir, bien avant la mise en ligne d’ailleurs, la liste des urls déjà indexées par Google afin de prévoir leurs redirections vers les nouvelles adresses du nouveau site.

Cet article a été mis à jour il y a 1030 jours - Il n'est peut être plus à jour !

Article écrit par Émilie

Dirigeante fondatrice de l’agence WordPress Whodunit, je suis également COO de WP Media,  la startup lyonnaise connue pour ses plugins WP Rocket, et Imagify.

Co-organisatrice du WordCamp Paris et Europe, conférencière, je tente d’être la voix forte de la promotion et de la professionnalisation de WordPress en France avec des projets comme Think WP et WP Next .

9 Commentaires

    • Bonjour Mapi,

      Cet article n’est pas encore en ligne : j’ai supprimé le lien mis trop prématurément.

  1. Joli ton site Emilie ! Bonne idée de proposer un espace dédié aux pros…
    Concernant les erreurs, je suis content de voir que je ne suis pas le seul à laisser le blocage d’indexation ;-)
    Sinon il y en a malheureusement beaucoup d’autres, en vrac : vérifier les auteurs des articles (pas au nom de l’agence), s’assurer que le formulaire de contact fonctionne, renommer la catégorie par défaut « non classée », corriger les permaliens pour ne pas laisser trainer les lorem ipsum des tests, supprimer les révisons des pages pour alléger la base de données…

  2. Assez marrant la mise en ligne en vendredi, je travail dans le domaine des réseaux et c’est exactement les mêmes consignes que l’on a, comme quoi…

  3. Je suis un petit nouveau et j’ai des problèmes mon serveur me fais des menaces par ce qu’il prêtant que c,est ma fautes que sont serveur a coûté des réparations .Moi je suis abonné avec lui au domaine Go Dady et moi je ne sais pas quoi faire ou est le virus car les personnes veulent aller sur mon blog mais des avertissements bloque disant que ce site est dangereux .
    Moi même jarrette pas de faire des scan avec mon antivirus Kaspersky.

    • je ne suis pas sur de comprendre ton problème. La seule chose que je peux te dire c’est que kapersky est un antivirus sur ton ordinateur, ce qui n’a rien à voir avec le serveur d’hébergement.

      Je pense qu’il faut que tu réinstalle ton site et que tu passes sur la google console pour redemander une indexation (de là il verra que l’hébergement est propre et enlèvera le message de sécurité)

f11a2e2c635a0ed07d9a2099bb1b4fbd######################