Tout savoir sur WordPress

Pourquoi devriez-vous vous spécialiser en WordPress en 2016

Cette année encore, de nombreux projets gravitant autour de WordPress vont voir le jour et de nombreuses opportunités professionnelles vont émerger. A une époque où les chômeurs sont plus nombreux que la neige sur les montagnes, il est bon de savoir que le marché de l’emploi se porte bien dans le secteur. Voici quelques raisons pour vous convaincre de vous spécialiser WordPress.

D’un côté, je vois beaucoup de monde chercher du travail alors que le chômage augmente sans cesse, et d’un autre je vois des employeurs cherchant des profils développeur WordPress et qui ne reçoivent pas de candidature.

J’essaie de décrypter dans cet article les tendances et les pourquoi. Cette analyse est issue de mon expérience personnelle et n’engage que moi (mais je serais ravi de débattre mon point de vue avec vous).

Mais Où sont passés les développeurs PHP WordPress ?

Il y a pas mal d’offres d’emploi qui ont été émises récemment et certains sont toujours à la recherche d’un candidat. SeoMix recrute, WP serveur recrute, Be API recherche à tout moment de nouveaux développeurs…

On rencontre une pénurie des candidats et de moins en moins de freelances sur le marché.

Je prend l’exemple de WP Rocket qui en moins de 3 ans compte 14 personnes dans ses rangs, et a débauché / embauché des développeurs / intégrateurs / designers réputés de la communauté.

D’autres Freelances ont décidé de monter leur propre start-up et ne prennent plus de client (c’est d’ailleurs mon cas, voir mon post-mortem)

Parmi le groupe de Freelance que nous étions, il ne reste presque plus personne. Les places sont libres pour la « relève » !

Quels sont les profils professionnels Web autour de WordPress  ?

Il y a beaucoup de branches de métiers qui travaillent avec WordPress :

  • Les développeurs Web
  • Les designers
  • Les intégrateurs HTML / CSS
  • Les webmarketeurs
  • Les référenceurs
  • Les rédacteurs de contenu

Répartition sur mesure VS thèmes premium

J’ai connu beaucoup de designers print qui se sont reconvertis dans le web, et ont découvert la fabuleuse opportunité de faire des sites administrables avec WordPress sans jamais toucher une ligne de code ! Génial non ?

Aujourd’hui j’estime que la majorité des prestataires freelances qui font des sites WordPress utilisent des thèmes premium, et seulement une minorité est capable de développer des sites sur mesure.

Disons à la louche et conformément à Pareto, j’estime la proportion à 80% de ceux qui personnalisent un thème contre 20% de développeurs sur mesure.

Cette tranche là est du coup rapidement bloquée lorsque le client présente quelques besoins spécifiques et que les extensions existantes ne font pas l’affaire.

C’est là où il y a une opportunité à saisir ! 

Cette majorité pense que l’étape « développement sur mesure » est compliquée et hors de portée, mais c’est faux ! Avec un peu de pratique, vous pourrez vous démarquer de vos concurrents. Toutes les ressources peuvent être trouvées sur Internet et gratuitement (voir plus bas)

Et les développeurs PHP Full stack ?

Les développeurs full stack PHP, codeurs souvent depuis leur jeunesse, ont tendance à préférer créer de toutes pièces leurs sites et applications et iront du coup chercher emploi dans des agences de développement sur mesure.

Beaucoup n’apprécient pas des plateformes comme WordPress et préfèrent coder à la main selon les besoins. Chacun aura ses propres raisons, justifiées ou non.

Il y a beaucoup d’emplois dans ce secteur et ce genre de profil n’aura aucun mal à trouver un emploi bien rémunéré. Ils ne verront donc pas d’intérêt à se spécialiser WordPress. Ce qui laisse la place pour … vous !

Quels sont les profils WordPress généralement recherchés ?

Le profil le plus recherché par les agences et les start-ups est incontestablement le développeur de thèmes WordPress, qui doit bien connaitre HTML/CSS et PHP.

Les start-ups recherchent également des développeurs PHP capable de créer des extensions et fonctionnalités avancées WordPress, cela demande cependant plus d’expérience en développement PHP.

Avec 25% du Web, WordPress est partout

1 site sur 4 tourne sous WordPress en 2016

WordPress représente depuis fin 2015 un site sur 4 installé dans le monde. C’est énorme !

Et pour ceux qui n’ont jamais utilisé WordPress, envisagez de l’essayer ! WordPress n’est plus une plateforme de blog mais un vrai système de gestion de sites Internet.

De nombreux grands groupes l’utilisent aujourd’hui (Voir l’infographie 2015 de WP Marmite à ce sujet)

Le marché est en pleine explosion, et loin d’être saturé. C’est donc dans votre intérêt que d’ajouter cette corde à votre arc.

De plus en plus de clients souhaitent désormais un prestataire WordPress, alors qu’il y a encore quelques année le client type ne connaissait pas les CMS et demandait d’être conseillé à ce sujet, ou au pire, s’en foutait.

Comment saisir l’opportunité ?

Il y a beaucoup d’opportunités professionnelles avec WordPress

Vous l’aurez compris, si vous êtes en reconversion , étudiant en formation, ou que vous cherchez un emploi dans le web, c’est une excellente piste à suivre !

Devenir développeur web n’est pas très compliqué : vous n’avez pas besoin de devenir un ninja de PHP, connaitre la POO, maitriser un framework comme Symfony, Laravel…

Bien souvent vous utiliserez les fonctions natives de WordPress et n’aurez pas besoin de coder à proprement parler en PHP, seulement réutiliser les fonctions proposées par WordPress. Du coup, vous pourrez vous concentrer sur HTML et CSS qui ne sont pas des langages de programmation mais des langages de mise en page, beaucoup plus faciles à apprendre.

Comment je me forme ? Que dois-je connaitre ?

Voici selon moi la méthode la plus rapide pour monter facilement en compétences :

  • Les bases HTML & CSS, WordPress et PHP d’OpenClassRooms
  • De la pratique (Faites des projets perso !)
  • Lire le Codex pour comprendre le fonction de WordPress
  • Lire des tutos et faire de la veille !
  • Suivre des formations en ligne ou en présentiel (financements possible pôle emploi et OPCA)
  • Venir à des WordCamps ou des meetups WordPress !

Évidemment, si vous n’avez jamais développé, comptez une bonne année pour être opérationnel mais le jeu en vaut la chandelle.

Si vous connaissez déjà WordPress car vous faites des sites à base de thèmes premium, vous avez déjà de solides bases sur le fonctionnement de WordPress et donc votre apprentissage n’en sera que plus rapide.

J’ai pu discuter avec beaucoup de designers qui se disaient frileux de passer à la programmation, c’est légitime. Cependant n’oubliez pas : PHP, HTMl, CSS sont faciles à apprendre, et vous n’aurez pas besoin d’un gros niveau pour développer sur WordPress.

Conclusion : Devenir développeur WordPress

Pas besoin de savoir programmer pour créer des thèmes WP sur mesure

Rappelez-vous que c’est à votre portée. Donnez-vous un an, apprenez HTML/CSS et un peu de PHP, Apprenez à faire un thème WordPress, faites votre veille, et vous aurez très vite le niveau requis et des opportunités professionnelles.

Vous êtes étudiant ? Vous avez peut-être vu rapidement WordPress en cours ? Vous avez tout intérêt à faire de WordPress une compétence qui pèsera fort dans votre CV.

Je pense notamment à Camille, étudiante journaliste qui a crée TortugaMagazine. Elle a appris en moins d’un an à développer son propre thème WordPress et aujourd’hui cette corde à son arc lui est bien utile. Elle peut notamment vendre sa compétence et faire des sites WordPress pour gagner un peu d’argent en attendant de finir ses études.

De plus, beaucoup d’entreprise acceptent le télétravail, donc envisagez de chercher dans toute la France.

J’espère que cet article vous aura aidé à vous faire une idée des possibilités. Si vous avez une expérience que vous souhaitez partager, n’hésitez-pas, les commentaires sont là !

Cet article a été mis à jour il y a 703 jours - Il n'est peut être plus à jour !

Article écrit par Maxime BJ

Développeur, bloggeur et formateur Web spécialisé WordPress. 31 ans. Grenoblois. Co-fondateur de WPChef, l’organisme de formation WordPress.

Organisateur de WPInAlps, le meetup WordPress Grenoblois. Vous pouvez me rencontrer lors d’événements tels que WordCamp Paris et Europe. Traducteur Français de l’extension Advanced Custom Fields. Également développeur d’applications web avec MeteorJs. Je m’occupe un site pour apprendre l’informatique aux débutants gratuitement.

J’aime les jeux vidéo, la rando, la bouffe bien grasse et les voyages.

26 Commentaires

Répondre à David Boudjenah Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Très bon article. Mais qui reflète un problème sous-jacent de l’écosystème WordPress.

    Comme tu le sais je travaille avec WordPress depuis longtemps… en entreprise. Et je constate depuis longtemps que WordPress est un géant « grand public » mais sous-développé dans le monde de l’entreprise qui est tout de même le plus gros consommateur de développeurs(ses).

    C’est comme si les deux mondes s’ignoraient et souvent WordPress se glisse en catimini dans l’entreprise (https://wpengine.com/blog/wordpress-is-sneaking-into-the-enterprise/).

    C’est le même syndrome que celui de PHP au début des années 2000 (vs Java notamment). PHP a su se professionnaliser mais WordPress tarde franchement à le faire.

    Donc oui l’écosystème WordPress est brillant et accueillant pour les nouveaux venus mais il y a un monde à conquérir dans les entreprises et ESN classiques. Pour cela, il faudra adopter les codes et les règles de la communauté technique. (Un bon exemple est de voir le soudain intérêt du monde extérieur pour WordPress avec l’arrivée de la REST API. Les API REST sont nouvelles dans le monde WordPress mais existe depuis des lustres ailleurs.)

    Finalement devenir développeur WordPress reste encore une démarche personnelle et n’est pas encore envisagé dans les cursus classiques. D’où une pénurie…

    Pour conclure, je vous redirige vers le blog de Mario Peshev qui en parle souvent et très bien : http://devwp.eu/.

    • Exactement le même constat que Benjamin Lupu.

      A mettre en corrélation cet article (ce n’est pas pu faire de la pub) : http://sametmax.com/retour-sur-la-penurie-de-devs/
      Ce n’est pas simplement dû à WordPress :)
      Il faut aussi rappeler qu’aucun pays n’arrive à former suffisamment d’ingénieur en développement pour subvenir à ses propres besoins. (même si pour faire « simplement » du WordPress, il n’y a pas besoin d’une telle formation)

      Enfin, un profil qui ne sait pas faire que du WordPress ne va pas répondre à des annonces qui ne font « que » du WordPress… :) (c’est le sentiment que j’ai) à moins que l’employeur ajuste considérablement son recrutement pour obtenir ce genre de profil.
      Il ne faudrait pas tomber dans le taylorisme non plus. Avoir des développeurs WordPress uniquement pour répondre à un besoin et faire de la production en masse ne me semble pas non plus une bonne solution.

  2. Je fais le même constat que toi : gros problème d’adéquation entre l’offre et la demande sur le marché du travail, tous secteurs confondus d’ailleurs.

    Au niveau de WPFR, nous allons essayer d’oeuvre dans le bon sens pour l’emploi. ;)

    Merci !

  3. Super article, tres optimiste!
    par contre, étant une utilisatrice « amatrice » de wordpress, je ne pense pas qu’en seulement un an, en plus de mon boulot, je puisse apprendre à coder un theme… sa me parait énorme, mais qui sait ? ;)

    • Ah je pense que ça le fait tu sais, selon le temps que tu peux y accorder. Camille que je cite dans cet article y est arrivée. Elle avait jamais fait de PHP avant et le HTML que des bases scolaires. J’ai été impressionné de voir ce qu’elle était capable de faire. Alors est-ce un cas à part , une surdouée ? Mais je pense pas, je pense que c’est à la portée de tous :)

  4. Hello Maxime!
    Merci beaucoup pour cet article.
    Côté training, c’est le même discours que je tiens lorsque je donne des formations sur WordPress. Je ne manquerai pas de le citer.
    Dans mon public, j’ai beaucoup de graphistes (80%). Ils ont même droit à de très bons budgets pour se former.
    Un des poins essentiels qui souvent bloque est l’anglais. La grande majorité a un niveau assez mauvais et du coup, même le CSS devient moins accessible alors que l’approche est beaucouo plus simple pour un anglophone.

    • Effectivement beaucoup bloquent sur l’anglais. Mais bon je trouve pas que ce soit un si gros obstacle : on demande pas aux gens de maitriser la grammaire anglaise mais plutôt de connaitre certains mots techniques, d’expérience ça rentre plutot bien dans la tête des gens. C’est pas ce qui est le plus difficile dans l’apprentissage.

      Je pense que beaucoup pensent à tord qu’àprès un certain age on ne peut plus apprendre facilement. Des études ont montré que c’est faux. Alors certes de 0 à 7 ans le cerveau est une vraie éponge, après ça demande plus d’effort, mais durant toute sa vie l’être humain a des capacités d’apprentissage égales

    • Tu as raison pour la limite d’âge lié à l’apprentissage. Et c’est lié à une croyance scientifique qui affirmait que les connexions du cerveaux se mettaient en place jusqu’à un certain âge seulement. Depuis on a prouvé le contraire. Les connexions se font à tout moment.

    • Excellent billet,

      Je dis exactement ça à mes étudiants, c’est quand même génial cette facilité d’apprentissage. En revanche, il faudrait sincèrement revoir la terminologie. « Développeur WordPress » ça doit être « développeur » tout court d’abord, ce qui ne veut pas dire qu’il n’y a de la place que pour les techniciens purs et durs, ça ça fait pas un écosystème du tout et personne ne le souhaite, en tout cas pas moi !

      S’il y a certains tweaks « faciles », bien documentés sur les blogs ou qu’il existe un plugin solide pour la fonctionnalité alors top mais certains besoins requièrent d’aller bien plus loin et quand je vois que certains étudiants se voient proposer de mettre en place des intranets ou des sites de petites annonces ça a tendance à m’effrayer (et je parle même pas de sécurité encore ici ^ ^), je me dis quand même qu’au final y a un problème d’image.

      En se baladant un peu ailleurs on se rend compte de la chance de cet écosystème. Je suis d’accord avec toi il a de l’avenir c’est sûr mais il faut savoir le préserver.

  5. Bonjour Maxime,
    Un très bel article, super complet, agréable à lire et surtout convainquant.
    C’ est décidé je plonge mon nez dans PHP et je me perfectionne en HTML et CSS.
    Je te souhaite une super année 2016. A bientôt

  6. Bonjour,
    Le mieux serait que ceux qui proposent des thèmes prenium suivent également une formation en développement parce que parfois on voit des ces choses …
    Pour ma part je suis initialement développeur sur Symfony 2 et je me suis mis à WordPress quand j’ai commencé mon activité en freelance. Forcé de constater que la qualité de WordPress est bien supérieure à l’image que j’en avais quand j’étais en entreprise. Il semblerait que les entreprises préfèrent d’autre alternatives peu adapté car bien trop lourdes par rapport au projet.
    WordPress a une réputation à se (re)faire pour intéresser les développeurs et les entreprises. L’introduction d’API REST, d’Angular va dans ce sens.

    • Merci pour ton retour qui est très pertinent ! C’est exactement le souci qui me semble être le plus gros obstacle pour l’instant ! En tous cas si tu as réussi à passer outre j’ai de bon espoir que d’autres développeurs type symfony/laravel puissent prendre le même chemin et dépasser les préjugés de WP.

  7. Bonjour,

    Un bel optimisme dans cet article :)
    Néanmoins – et tu le fais remarquer – on ne devient pas créateur de thème WP du jour au lendemain. Tu parles d’un an de formation, c’est un pré-requis, je pense. Après, il faut avoir le temps de s’y mettre, dans sa vie qui peut déjà être occupée par beaucoup d’autres choses. Mais quand on veut…

    A bientôt

    • Oui optimiste mais pas irréaliste pour autant.
      Rares sont les métiers ou l’on peut s’autoformer gratuitement et être opérationnel en peu de temps. Du coup cela peut être une belle opportunité pour quelqu’un en reconversion !

  8. Je viens de me lancer en tant que Web Freelance en espérant utiliser ce bon WordPress pour mes clients.
    C’est justement rassurant de savoir que c’est un domaine où la demande est là !
    Etant à mes débuts, je me pose la question : Quel type d’entreprise contacter en 1er pour trouver de potentiels projets ?

    Merci pour cet article, il est vraiment intéressant.

  9. Bonjour,

    Et bravo pour cet article motivant et optimisme, ça fait du bien.

    C’est vrai que le monde de wordpress est fascinant et assez bien documenté. Du coup ça facilite l’apprentissage. Personnellement, ça fait un an que je mets la main dans le code dans wordpress et à ce jour j’arrive à créer mes propres thèmes et depuis peu des plugins personnalisés. Je compte vraiment me spécialiser encore dans ce CMS et monter en compétence.

    Dans l’apprentissage de wordpress, la compréhension des api peut être fastidieuses (comme api customizer par exemple). Les meilleurs ressources pour apprendre les api sont en anglais donc pour les anglophobes, c’est sur ça peut être un peu plus compliqué et rallonger le temps d’apprentissage. Dans le paysage wordpress je trouve qu’il manque vraiment un site orienté dev wordpress, un peu comme envato tuts avec ses articles très technique écrit par des développeurs wordpress reconnus (comme tom mac farlin qui a des articles très intéressant)…ça peut être sympa ce genre de plateforme mais chronophage surement…a voir, dans quelques mois quand je monterais en compétences ;)
    Toujours concernant la formation, il y a peu d’organisme qui propose des formations très technique et orienté dev wordpress. ça aussi je trouve que ça manque un peu. parce que parfois apprendre seul devant son ordi c’est un peu lourdingue!! je vois que wp spread propose ce genre de formation, je vais étudier ça…

    Concernant l’emploi tout dépends de la région ou on se trouve. Dans la région de saint brieuc, par exemple les agences utilisent beaucoup des CMS fait maison ou alors joomla. Autre remarque dans cette région, les agences font plus d’applicatifs en travaillant plutôt sur des applications pour smartphone. En clair chez moi le java est roi!!

    De plus, wordpress a encore et toujours cette image d’outil de création uniquement pour faire des blogs ou alors d’autres remarques comme quoi « wordpress ne tiens pas la charge », ou encore « wordpress c’est dangereux pour ton site, tu vas te faire hacké c’est sur ». même au cours de ma formation, mes formateurs n’étaient pas du tout conquis par cet outil. Ils pensaient à tord que créer un site wordpress est un empilement de plugin sans ou peu de développement. Il a fallu batailler pour leur faire comprendre de trois choses à propos de wordpress mais j’ai réussi à convertir quelques uns :)

    En clair, dans nos recherches d’emploi il faut bien analyser les portfolios des agences afin de voir si ils utilisent wordpress pour leur création.

    En tout cas bravo pour cet article, c’est encourageant

    • Actuellement ce sont Joomla (3%) et Drupal (4%) qui font face à WordPress (26% de parts de marché)
      Mais dans l’avenir je pense que ce seront plutôt les plateformes type Wix qui vont venir challenger WordPress

  10. Je pense que vous vous trompez dans votre analyse.

    S’il n’y a plus autant de free-lances qu’avant disponibles pour développer des projets wordpress, si les développeurs php se détournent de wordpress et préfèrent d’autres technos, je pense qu’il est important de se poser la question du pourquoi.

    Aujourd’hui WordPress est devenu une commodité (car gratuit et très répandu) et il est difficile pour le client de voir la valeur d’un développeur wordpress, et donc de le rémunérer en conséquence. Autour de moi, les sites sur wordpress se vendent entre 500€ et 2000€, et sont souvent commandés par des clients exigeants et avec des compétences limités en expression de client et en web, ce qui en fait des projets longs, démotivants et encore moins rémunérateurs

    Pourquoi avez-vous arrêté Votre activité de développement wordpress, puisque apparemment il y a une belle opportunité à saisir dans ce secteur?

    La seule raison qui me ferait comprendre un tel article serait que vous vendiez des formations wordpress, et que du coup vous avez un intérêts à ce que de nouvelles personnes subissent ce que vous avez vous même subit.

    • Tu sais je ne t’oblige pas à me croire mais ne viens pas remettre en doute ma bonne parole.
      WordPress est bien plus qu’une commodité et si tu n’es pas capable de le voir alors tu rates une belle opportunité

      Si j’ai arrêté mon agence c’est avant tout car je voulais vivre mes projets personnels. Chose faite. Je continue cependant à bosser pour un grand groupe français qui est passé sur WordPress, les projets y sont passionnants et on réalise sur mesure de belles choses. J’ai pu refiler des dizaines de projets à des collègues freelances et pendant ce temps là j’ai pu bosser sur mes propres projets.

      Notre projet WP Chef démontre qu’il y énormément de personnes qui s’y mettent et qui en sont très satisfaits, et en retour leurs clients aussi.

      Si un client ne voit pas la valeur de WordPress, alors ne le prend pas, tout simplement. Rien ne nous empeche de décliner un client s’il n’est pas conforme à la philosophie de l’entreprise. J’ai mis longtemps à le comprendre.

      Alors je dis pas que WordPress est la solution à tout, je ne dis pas non plus que WordPress sera éternel. Mais aujourd’hui j’estime qu’il y a une carte à jouer.

d81326b7ced6fe0f5f080f790b5e306frrrrrrrrrrrrrrrrrr