Tout savoir sur WordPress

Pourquoi paye-t-on pour WordPress, une solution gratuite ? (2ème partie)

Une discussion récente avec un client m’a donné envie de revenir sur ce sujet passionnant du pourquoi paye-t-on pour WordPress, une solution gratuite. (voir article précédent).
Voici dans les grandes lignes les échanges que nous avons eu :

« – Dois-je payer pour utiliser WordPress ?
– Du tout, c’est Open Source.
– Ah le site est gratuit alors ?
– Non pas du tout
– Je ne comprends pas … Pourquoi mon site est payant si WordPress est gratuit ? »

L’Open Source.
À part dans le digital, existe-t-il des produits ayant la même logique ? Je n’en ai pas en tête je vous avoue. Comme il n’est pas toujours évident de l’expliquer à nos clients, voici généralement ce que je leur réponds et d’ailleurs, je remercie ce très bon article de WPBeginner Why is WordPress Free? What are the Costs? What is the Catch? car il m’a fait beaucoup réfléchir à la question.
Pour commencer, libre et gratuit ce n’est pas la même chose : WordPress est Open Source, nous sommes libre de l’utiliser, de le modifier, de réaliser des sites avec, autant de fois que l’on le souhaite. Nous ne payons pas effectivement pour son utilisation.

D’ailleurs pourquoi WordPress est-il gratuit ? Les créateurs de ce CMS auraient pu le vendre et même faire fortune avec, au vu de son utilisation à travers le monde. Sauf que les créateurs de WordPress ce ne sont pas uniquement des salariés d’une entreprise … mais une communauté : des dizaines de milliers de personnes contribuent tous les jours au développement de WordPress. Si une entreprise devait porter seule la maintenance et l’évolution de la solution, WordPress ne tiendrait surement pas la place qu’elle tient aujourd’hui. C’est une des grandes différences par exemple avec les autres solutions, c’est la taille de sa communauté. Il y a bien sûr une équipe derrière WordPress, qui mène le développement, mais chacun à travers le monde contribuent au projet. C’est la magie de l’Open Source.

Imaginons si WordPress devenait payant, comment la rétribution de chacun serait calculée ? Qu’adviendrait-il de WordPress, si Automattic s’enrichissait et que ces milliers de contributeurs travailleraient du coup gratuitement (oui contribuer c’est aussi un travail : même si nous avons la « chance » d’être pour la plupart passionnés par le développement, cela reste un métier) ?
Je ne pense pas que cela fonctionnerait longtemps non ?

Aujourd’hui, tout le monde joue le jeu, entreprise, salarié et freelance, car chacun bénéficie des contributions de la communauté. La communauté vit aussi de WordPress. Comment fait-elle ? Comment gagne-t-on de l’argent avec du gratuit ?
En fait ce qui devient payant ce n’est pas le CMS, mais le service ou les produits (Voir 11 idées de business autour de WordPress).

Ok mais du coup, quand on achète un site WordPress, on achète quoi ? Dans de très grandes lignes ?

Créer un site WordPress pour un client c’est tout d’abord réfléchir à un projet : quelle est la cible du site, quel sera son contenu, quels sont les facteurs clés de sa réussite ? La définition des étapes, du périmètre de chacun et des livrables attendus est effectivement la première étape du projet. Un client achète donc un cadrage, des conseils et une méthode pour s’assurer la bonne atteinte de ses objectifs.

Choisir un thème correspondant à un besoin, lister les plugins nécessaires ou bien rédiger un cahier des charges afin de développer une solution sur mesure composent la seconde étape. Maquettes, développements, intégration sont ainsi facturés et sont souvent réalisés par plusieurs intervenants.

Mettre en ligne un site WordPress c’est aussi l’héberger et le maintenir : il faut louer des serveurs, mettre en ligne les fichiers, s’assurer de leurs bons fonctionnements et régulièrement repasser sur le site pour faire les mises à jour.

Ces jours de travail cumulés aux achats externes déterminent le prix en temps du site WordPress. On peut aussi ajouter le facteur « valeur » du site produit (quand le site occupe une place centrale dans la stratégie de l’entreprise et que les conseils donnés et le travail réalisé ont une incidence directe sur le chiffre d’affaires généré).

Difficile parfois pour nos clients de voir l’ensemble du travail et des connaissances nécessaires afin de réaliser un site basé sur WordPress, une solution gratuite. Il ne tient qu’à nous de bien détailler nos devis ou propositions commerciales afin qu’ils comprennent où passent le temps et ce qu’ils achètent.

Et vous ? À quel point détaillez-vous les devis et valorisez-vous votre travail ?

 

 

Cet article a été mis à jour il y a 950 jours - Il n'est peut être plus à jour !

Article écrit par Émilie

Dirigeante fondatrice de l’agence WordPress Whodunit, je suis également COO de WP Media,  la startup lyonnaise connue pour ses plugins WP Rocket, et Imagify.

Co-organisatrice du WordCamp Paris et Europe, conférencière, je tente d’être la voix forte de la promotion et de la professionnalisation de WordPress en France avec des projets comme Think WP et WP Next .

2 Commentaires

  1. WordPress n’est qu’un moteur de gestion de contenu. L’ambiguïté vient donc du raccourci de votre titre question. Ce que l’on vend c’est une prestation service ou un produit fini et installé avec différents composants dont cette partie open-source.
    A cet effet, les conditions générales de vente doivent être précises.
    La partie analyse du contenu et de l’expérience utilisateur attendues va donc impacter l’architecture des données et la façon dont on va utiliser cet outil puissant.
    On retrouve ici les étapes de tout projet en système d’information.
    Cordialement

e0c164704883395766a5496e29f806aa$$$$$$$$$$$$$$$