Tout savoir sur WordPress

Infographie : pourquoi WordPress ?

Vous savez qu’il est inutile de réinventer la roue. Vous êtes donc conscient que se baser sur un CMS ou un Framework pour la réalisation d’un projet web, c’est un bon choix !

En 2018, ceux qui pensent encore que WordPress est un CMS limité et adapté aux réalisations simples ont tort. Ce CMS permet de répondre rapidement à des besoins (très) spécifiques sans passer des mois dans des lignes de code. Les coûts de développements sont donc réduits.

Malgré cela, les idées reçues ont la vie dure :

« WordPress c’est pour les blogs, les sites vitrine ou les petites boutiques eCommerce »

Face à ce constat, Maxime Bernard-Jacquet m’a invité (moi, Mister WP) à établir un listing des raisons pour lesquelles il est intéressant d’utiliser WordPress.

Ci-dessous, j’ai étalé toutes mes idées dans une infographie que vous pourrez montrer aux clients les plus réticents à l’idée d’utiliser WordPress.

Bien sûr, après votre lecture, n’oubliez pas de compléter celle-ci avec vos remarques. Les commentaires sont ouverts ci-dessous !

En deuxième partie, Maxime nous fait l’honneur d’une analyse plus poussée, le fruit de ses années d’expérience en tant que gérant d’agence spécialisée WordPress.

Télécharger l’infographie en PDF : pourquoi-wordpress.pdf

L’infographie

Pourquoi WordPress

Deux mots sur l’auteur

Infographie réalisée par Nicolas Laruelle, alias Mr WP. Gérant de l’agence Kim Communication et fondateur d’EasyHoster, un hébergeur web avec support technique avancé. Idéal pour les débutants !

Pourquoi WordPress : conclusion par @MaximeBJ

Merci à Mr WordPress pour ce travail sur cette infographie qui j’espère convaincra les réticents. J’entends encore parfois (mais moins souvent) des gens être frileux à propos de WordPress. J’en parle avec eux, mais si je vois qu’ils sont bornés, rien ne sert de perdre mon temps : la personne ne changera pas d’avis.

Il faut savoir qu’avec CapitaineWP j’ai accompagné plusieurs agences dont 3 qui ont sauté le pas de Drupal à WordPress. Alors oui après de longues conversation avec leurs développeurs (parfois réticents) on en est venu à se dire : en effet, techniquement, le nouveau Drupal est au dessus, il y a pleins de fonctionnalités et concepts vraiment propre. Mais aujourd’hui ce qui fait la grosse différence c’est l’écosystème de thèmes / extensions ainsi que la communauté. Et cet avantage là WordPress n’est pas prêt de le concéder.

Ces clients là ont donc basculé vers WordPress, au risque de devoir former ses développeurs parfois Drupalistes depuis de nombreuses années, car le constat est simple : les clients demandent WordPress, et vont chez le concurrent qui en proposent si vous n’êtes pas en mesure d’en proposer.

J’ai vécu cette évolution de la culture des clients, de « on sait pas ce que c’est et on s’en fout » à « Bonjour on vient vers vous car vous proposez WordPress » entre 2009 et 2015.

Et surtout ne laissez pas un développeur commencer à tergiverser sur la « faiblesse » du code. Souvent les développeurs sont obtenus, même si très intelligents ils sont complètement incapable de voir plus loin que le code source. WordPress et son écosystème vont bien au délà de ça. Je connais de nombreux produits très mal codés qui connaissent un succès fou (même si j’avoue que ça me fait grincer les dents). Alors ne nous arrêtons pas au code.

WordPress se veut assez simple pour être adopté par une large gamme d’utilisateurs : des développeurs, des graphistes, des rédacteurs, de simples utilisateurs.

Et que je n’entende pas quelqu’un me dire que ça reste seulement pour faire des blogs. Cette excuse largement utilisée par ses détracteurs n’était déjà plus valide en 2012. WordPress n’est peut-être pas la solution de demain, mais pour bien des cas c’est la solution d’aujourd’hui !

Besoin d’une formation ou d’un accompagnement de votre agence à l’utilisation de WordPress, et la mise en place de processus d’industrialisation de vos projets. Contactez-moi via Capitaine WP, la formation WordPress technique en ligne.

Capitaine WP, formation technique WordPres

 

Sur le même sujet : WordPress, pourquoi pas ?

Laissez vos commentaires ci-dessous !

Cet article a été mis à jour il y a 205 jours

Article écrit par Mister WordPress

Je m’appelle Nicolas Laruelle. Je partage mon temps entre les projets des clients de mon agence web (Kim Communication) ; EasyHoster.com, mon projet « coup de cœur » (l’hébergement web, un rêve de gosse) ; la rédaction d’un programme d’aide complet pour les jeunes prestataires web ; et bien sûr, le spam des timelines de ceux qui ont fait l’erreur de me suivre sur Twitter. Enfin, je tiens à m’excuser pour cette bio pleine de points-virgules. Désolé, j’aime ça… les points-virgules.

20 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    • Bonne remarque, cela peut-être bien de jouer la transparence et se faire l’avocat du diable.
      Un code vieillissant et une évolution assez lente sont les principaux défauts.
      Que rajouterais-tu ?

    • C’est une façon de voir les choses en effet. Mais WordPress doit bien donner une direction à son produit et là ça faisait longtemps qu’on était dans le status-quo. Donc je préfère que ça bouge quite à ce que ça ne plaise pas à tout le monde, mais au moins on va quelque part.

  1. Cette infographie me conforte dans mon choix et va me permettre de vendre encore mieux le CMS à mes prospects. Cela fait 2 ans que je fais des sites exclusivement sur WP et je m’éclate, mes clients sont satisfaits également de la facilité d’utilisation et enfin, je confirme que pour le SEO c’est le pied.
    Merci Nicolas

  2. Très belle infographie, ça fait 5 ans que je fais tourner mes sites sur WordPress et ceux de mes clients aussi.
    WordPress est le CMS le plus utilisé et on continue de me dire (certains professionnels du web) qu’ils n’aiment pas WordPress parce qu’on est vite limité etc… quand je commence à leur parler des Customs Post Type et Metabox, ils ne savent même pas ce que cela représentent…

  3. Bonjour,

    Avant toute chose : je suis moi-même utilisateur du CMS depuis longtemps. Mais pas exclusivement, donc je trouve qu’il y a un parti pris dans ce post qui me gratte un peu… Le site est focus sur ce CMS donc je comprends, mais je souhaite mitiger certains points et passer mon masque d’avocat du diable :)

    => « Des centaines de thèmes »
    Ah la la, l’opulence des thèmes ! Ok, mais quid de la création originale? Le sur-mesure? Lorsque vous travaillez avec un UI designer qui fait une maquette, vous scrollez ThemeForest pendant 3h pour essayer de trouver un thème qui va matcher? Triste.

    Je comprends le côté utilisation rapide, design sur étagère, etc, … on cherche tous à optimiser nos workflows mais je suis mal à l’aise avec ce principe de développement cheap de supermarché. Développez vos thèmes ! C’est un réel plus pour arrêter de survoler le CMS et comprendre son fonctionnement en profondeur.

    => Sur-mesure
    Oui, comme n’importe quel développement web ¯\_(ツ)_/¯

    => Compatible mobile
    Encore heureux, on n’est plus en 2010 !
    (Et techniquement c’est pas WP qui est mobile-friendly, mais les thèmes qu’on utilise/développe).

    => Optimisation
    Ok, des plugins peuvent simplifier la vie pour optimiser le code mais ils peuvent aussi faire contre-emploi (exemple classique : mal concaténer des fichiers JS, du vécu avec le plugin WP-rocket). A moins que l’on touche là au pb de qualité de développement des plugins (coucou les incompatibilités).

    => SEO / Référencement naturel
    Des balises HTML5 correctes et des permaliens?
    Aujourd’hui n’importe quel développement d’une webapp de doit d’utiliser un markup sémantique! Et pour faire référence au premier point, si le développement du thème retenu ne le fait pas, le CMS n’y pourra rien!
    Les permaliens? Oui c’est bien, mais pas besoin de WordPress pour créer une architecture cohérente et une ré-écriture d’url propre! Un fichier .htaccess fera très bien le job.

    Bref, voici entre autre ce qui m’a sauté au yeux.
    Je trouve cette infographie utile, mais gare à qui on l’adresse et tâchons de rester objectifs avec ce CMS ;)

    • Merci pour ton commentaire.
      On va pas te cacher qu’il y a parti pris. L’objectivité absolue n’existe pas

      Pour te première remarque : si un designer crée un thème alors tu le code sur mesure, tout simplement. On ne voulait pas inciter à « choisir » des thèmes, mais montrer la diversité. Je reste fervent partisan
      Les thèmes premium sont à réserver aux budgets plus serrés. Si le projet a assez de budget pour payer un designer, il doit avoir en théorie assez de budget pour un intégrateur.
      Je suis cependant d’accord que les recherches sont fastidieuses sur les plateformes. Mon conseil : se spécialiser sur un seul thème (Divi, Salient, Avada, ou un mix OceanWP + Elementor ou Beaver Builder)

      Compatible mobile : l’approche qu’a voulu Nicolas ici était surement d’indiquer que les thèmes sont assez intelligents pour faire du responsive. On n’est plus en 2010 mais les gens utilisent encore boostrap et des floats, donc bon, d’une certaine manière beaucoup le sont encore (thèmes WP y compris)

      SEO : on met en avant le fait qu’avec Yoast et en général sur WP on a une bonne structure SEO, surtout avec le maillage interne, par conception. Encore une fois quand je regarde hors WP je vois souvent des vieilles URls mal foutues. Après je dois avouer que la plupart des thèmes pissent sur la hierarchie des Hx, heureusement que Google n’en tient pas compte.

      Alors sur le principe je suis d’accord avec toi mais y’a peu de gens qui peuvent se payer des sites / apps bien foutues sur tous ces points et de ce que j’en vois quand les gens n’utilisent pas WP ils ont bien souvent du vieux et du branlot.

      Je te rappelle que ce site est gratuit, qu’on le tient à titre bénévole, qu’on fait de notre mieux pour promouvoir l’outil.

    • Tout cela est d’une évidence manifeste. À partir du moment où l’on maîtrise un peu l’outil (child theme, functions.php…) on prend systématiquement un framework (Divi, Genesis), on part là dessus et on pond un truc ~sur mesure~
      Après, les thèmes thématisés existent pour une autre clientèle : les gens qui ne savent pas coder, tout ça…
      Il était logique de citer les deux options disponibles sous le chapitre « Webdesign » de cette merveilleuse, que dis-je, extraordinaire infographie.

  4. Bonjour,

    Désolé si mon commentaire précédent vous a semblé irrespectueux de votre travail sur ce site, ça n’était pas du tout le but. Geekpress fait parti de ma to-read-list du matin, donc je m’en voudrais de paraitre désagréable. Je ne faisais qu’enfiler mon masque d’avocat du diable :)

    • Mais tu as bien fait, il faut aiguiser nos arguments. Après là c’est une infographie qui « guide » un peu, à accompagner d’un discours argumentaire plus poussé de toutes manières.
      Mais maintenant en ce qui me concerne je me m’embête plus : je propose WP, si la personne est un peu réticente c’est Ciao bye bye ;)

  5. Petit rappel. Le sujet de l’infographie, c’était « Pourquoi WordPress ». Arrêtez de râler parce que je n’ai pas listé les « inconvénients de WP », ou que je n’ai pas fait un comparatif avec des solutions concurrentes. Ce n’était pas le but.

    Je félicite les petits malins qui ont réussi à détecter qu’il y avait bel et bien un parti pris dans cette communication. Franchement vous m’avez démasqué… Chapeau !
    Oh wait! Mon pseudo c’est Mister WP. Hey, mais on est sur un blog qui traite de WordPress !? Et on vend du WordPress via nos agences ou nos produits respectifs. Complot !

    Bande de génies ;-)

    Ensuite… Lorsque je parle de WordPress, je parle du CMS / du cœur, mais aussi de tout ce qui gravite autour (communauté, plugins, etc). Donc, quand je dis que c’est une solution « mobile friendly », je parle bien de WordPress + tout l’écosystème qui existe autour de lui.
    Enfin, lorsqu’on me dit « encore heureux que les thèmes WordPress soient compatibles mobile en 2018 » je me tord de rire. Tu sais pourquoi ? Parce que toutes les semaines j’ai des leads pour mon agence Web de gens qui veulent une refonte de leur site en « responsive design ». Souvent des sites récents, genre, basés sur WIX ou d’autres trucs.

    Pour terminer… Avec les arguments du genre « pas besoin de WordPress pour les permaliens, ont peut très bien coder tout ça soi-même dans un htaccess… », on tombe carrément dans le burlesque. Pas besoin d’une imprimante, on peut très bien utiliser une machine à écrire.

    Je vais être franc… Ça fait 11 ans que je fais du dév et je galère toujours avec les regex. Les outils existent, utilisons-les.

    Voili voilou !

    Ce recadrage vaut pour les commentaires qu’on peut lire ci-dessus, mais également les trolls sur Twitter et Facebook.

    Pourquoi WordPress ? C’était la question à laquelle je voulais répondre à ma manière, sans rentrer dans un truc cartésien sourcé de partout qui aurait freiné ma productivité. Et puis, si t’aimes pas, tu passes ton chemin.

    Bisous les gens.

    • Eh bien… merci pour le « recadrage ».

      Sans poster un commentaire sourcé ou cartésien, il me semblait pourtant important d’être simplement précis.

      J’espère que la rédaction de votre post n’aura pas trop freiné votre productivité (…) !

      Et pour rebondir sur la fin de votre commentaire, j’aimais bien mais je vais désormais passer mon chemin.

      Bonne continuation

  6. Désolé si mon commentaire précédent vous a semblé irrespectueux de votre travail sur ce site, ça n’était pas du tout le but. Geekpress fait parti de ma to-read-list du matin, donc je m’en voudrais de paraitre désagréable. Je ne faisais qu’enfiler mon masque d’avocat du diable :)

  7. Personnellement, je ne vois pas à WordPress de défaut vraiment gênant qui ne puissent pas être réglé avec une extension ou un développement. En cherchant vraiment la petite bête, on pourrait peut être attendre la possibilité de supprimer les thèmes par défaut ou une meilleure version de la prise en charge ecommerce, mais bon …
    Bref, WordPress est un outil exceptionnel offrant des possibilités infinies et c’est bien là l’essentiel.

    • Oui ! Et encore pour le E-commerce il y a WooCommerce et EDD, Woo ayant 24% de parts de marché devant ses concurrents donc on n’est clairement pas à plaindre. Concernant les thèmes par défaut tu peux les supprimer sans souci normalement.

  8. Un excellent résumé, la facilité d’installation et surtout le nombre de modules disponibles font de WordPress en effet un CMS de référence. J’ai encore du travail pour maitriser les google dances et optimiser mon SEO par contre :)

8df168fec18e4bf1d8d4e16685051bc7FFFFFFFFFF