Tout savoir sur WordPress

Installez vos sites WordPress en local avec Pressmatic

Afin de développer nos sites en local beaucoup d’entre-nous utilisent un environnement de développement comme Mamp, Wamp ou encore EasyPHP. Aujourd’hui je vais vous présenter Pressmatic, qui est un environnement spécialisé pour WordPress.

Mise à jour du 5 décembre 2016 : Pressmatic a été racheté par l’hébergeur Flywheel qui change le nom de l’app pour Local. Elle devient gratuite.

 

Mamp, Wamp et compagnie paraissent parfois un peu compliqués pour les débutants, car ils sont conçus pour fournir un environnement de développement ressemblant aux serveurs d’hébergements.

Si vous développez exclusivement des sites sous WordPress, Pressmatic pourrait vous être grandement utile ! Par contre, il faudra impérativement être sous Mac.

Quels sont les avantages de Pressmatic ?

Son installation est plutôt facile, tout se fait automatiquement :

install-pressmatic

Ensuite, l’interface se trouve très simplifiée :

pressmatic

2 boutons vous permettent d’accéder au site et à l’admin. Il est également possible d’accéder à la base de données via Adminer (un PHPMyAdmin simplifié) ou via un logiciel extérieur comme Sequel Pro.

Le très gros avantage, c’est que vous pourrez installer un nouveau WordPress en un clic !  Pressmatic s’occupe de tout : installer WordPress, Mettre en place la base de données… Pas besoin donc de passer par PHPMyAdmin par exemple. Vous n’aurez ensuite plus qu’à y accéder et travailler sur votre site.

install-pressmatic

Un autre très gros avantage c’est de pouvoir créer un site « modèle » avec votre thème et vos plugins préférés : il pourra alors être repris dans « template » lors de la prochaine installation. De quoi gagner pas mal de temps !

template-pressmatic

Côté fonctionnalités avancées

Chaque site est un environnement serveur différent et indépendant, ce qui est plutôt cool. L’arborescence créée par Pressmatic est celle-ci :

arborescence-pressmatic

On retrouve les logs, la conf et le dossier app en racine. Ce dernier contient le site dans public ainsi qu’un dossier sql contenant les dumps de la base de données. Du coup c’est très pratique pour versionner également les données.

Niveau serveur vous pourrez choisir entre Apache et Nginx, là où la plupart des environnements locaux ne proposent que Apache. Vous pourrez également changer de numéro de version PHP en un instant.

Et si vous voulez tester vos sites HTTPS en local, Pressmatic crée automatiquement un certificat SSL local. Et ça c’est très pratique, surtout depuis qu’il est facile de passer vos sites en HTTPS en ligne grâce à let’s Encrypt. Vous retrouverez une liste complète des fonctionnalités sur le site officiel.

Les inconvénients

 

J’ai rencontré énormément de bugs lors de mon test mais j’ai enfin trouvé la raison : c’est parce que je suis sur la beta de Sierra. Les développeurs de Pressmatic sont au courant des soucis et m’ont proposé une solution provisoire. Ils travaillent à une mise à jour pour la sortie officielle.

Je n’ai pas trouvé le moyen de synchroniser mes sites entre plusieurs ordinateurs : je pensais que glisser le dossier dans l’app permettrait de le remettre dans la liste mais ce n’est visiblement pas le cas. C’est dommage car je travaille souvent entre mon iMac et mon Macbook.

En tous cas les inconvénients sont maigres face aux avantages  !

Conclusion

Bien conçue, l’application sera appréciée des débutants comme des experts.

Je sais que chez WP Media ils l’utilisent beaucoup, cela leur permet de créer rapidement un site afin de lancer des tests pour leurs plugins. Je pense que je l’utiliserais pour mes prochains sites même si à terme j’aimerais avoir un environnement personnalisé et un déploiement à partir de WP-CLI et mon script Wippy.

Pressmatic est une app payante, mais je pense qu’elle vaudra le coup à terme. En ce moment il y a une offre à 99$ au lieu de 129$, ce qui fait 88€ au moment où j’écris ces lignes.

Le site officiel de Pressmatic :

Pressmatic.io

Et vous ? Vous utilisez quel environnement de développement ? Direct en prod ? Wamp / Mamp / Easy PHP ? Environnement custom ?

Cet article a été mis à jour il y a 152 jours

Article écrit par Maxime BJ

Développeur, bloggeur et formateur Web spécialisé WordPress. 31 ans. Grenoblois. Co-fondateur de WPChef, l’organisme de formation WordPress.

Organisateur de WPInAlps, le meetup WordPress Grenoblois. Vous pouvez me rencontrer lors d’événements tels que WordCamp Paris et Europe. Traducteur Français de l’extension Advanced Custom Fields. Également développeur d’applications web avec MeteorJs. Je m’occupe un site pour apprendre l’informatique aux débutants gratuitement.

J’aime les jeux vidéo, la rando, la bouffe bien grasse et les voyages.

15 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Hey there,

    I appreciate the article!

    Regarding the bugs: I just wanted to say that Docker and macOS Sierra does require running a command before everything will work properly. Docker is releasing a fix for this and once it’s available there will be a Pressmatic update that includes the latest version of Docker.

    • Hey,
      I’m currently updating the article. with the trick you sent me by mail everything went back to normal :) it was actually problems with sierra :)

  2. Hello,

    merci pour le partage.
    Sais-tu si l’on peut installer plusieurs WordPress avec des domaines différents ? (wordpress1.dev, wordpress2.dev etc…)
    Je travaille habituellement sous vagrant + vv, mais j’avoue que je préfèrerai une interface plus firendly que la ligne de commande.

    ++

    • Oui c’est en effet la base de n’importe quel serveur ;) chaque WordPress a son URL dédiée. D’ailleurs sur Pressmatic chaque site a son environnement dédié (avec sa propre configuration, sa propre version de PHP, SSL ou non…) c’est donc très pratique

  3. Salut !

    Article intéressant ! Ceci étant, je vais livrer mon point de vue sur cette app qui n’engage que moi bien sûr.
    J’ai toujours considéré que développer un site sur son poste était un non sens total puisqu’il ne reproduit absolument pas un environnement de prod. De nombreuse actions ne sont pas possible du fait de l’architecture alambiquée. De mon côté donc, une telle app est inutile puisque mon serveur de dév se trouve sur mon réseau local, j’ai un petit script qui exploite wp cli et qui m’installe wordpress en moins de temps qu’il ne faut pour le dire.
    Voilà, merci de pas taper trop fort, j’ai bien conscience que ce genre d’app peut en aider certains mais je la trouve pas adaptée à un univers pro.
    Ceci ne change rien à la qualité de l’article bien sûr :)

    • Salut, merci pour ton retour. Ton installation réseau local me semble très bien et c’est très clean d’utiliser WP-CLI en effet.
      Cependant je ne vois pas en quoi ce n’est pas pro d’utiliser une telle app : je bosse pour des grands comptes (Canal +, M6) et j’utilise MAMP. Un serveur web est un serveur web, malgré les différences les outils sont toujours les mêmes : même si j’utilise apache en local et que le client a Nginx sur sa machine, ou peut importe sa configuration (serveur sur AWS) ça n’empeche en rien de développer le site localement sur une configuration différente. Je ne vais pas « copier » la config complète du serveur pour chaque projet. La préprod sert justement à controller les soucis potentiels qui au final ne se présentent pas souvent.
      Enfin, la plupart des développeurs Web, ou même architectes de thème (= comprendre ceux qui utilisent des thèmes premium) ont pas forcément envie d’apprendre le métier de réseaux. A part dans les grosses agences où j’interviens, où ils ont un serveur local, la plupart des freelances et petites agences fonctionnent très bien avec ce genre d’app et j’estimerais même qu’ils sont une majorité à faire ça ;)

    • Oui alors je vais peut être un peu loin en disant que c’est pas pro. Tout dépend du projet en fait. Et y a tellement d’avantages avec un petit serveur local que j’ai un peu de mal avec ce genre d’installation, bien que j’ai commencé comme ça !

  4. Impossible de finaliser le téléchargement de PRESSMATIC, il ne se télécharge qu’à moitié, et cela depuis plusieurs jours.
    Avez-vous le même problème ?

  5. Merci pour cet article. Je ne sais pas si c’est pro ou pas pro et en fait je m’en fout. Et je pense que beaucoup s’en foutent aussi. Par contre, moi je développe des petits sites pour des asso ou des petites boites qui n’ont pas beaucoup de budget, je n’ai pas de gros compte, et l’idée d’avoir un site modèle hors ligne qui me permet de simplifier les tâches et d’avoir un modèle avec les plugins que j’utilise toujours et tout ce qui est répétitif déjà mémorisé, c’est plutôt génial. Je vais l’essayer.
    Maintenant Sierra est relativement stabilisé et donc ça devrait le faire.
    Par contre depuis que tu as rédigé cet article, certaines choses ont l’air d’avoir changé : ça ne s’appelle plus Pressmatic mais le lien pointe sur « Local by Flywheel » (https://local.getflywheel.com) et c’est gratuit.
    En tout cas je vais le tester illico. Et je vous tiens au courant.

    • En effet ça vient d’être racheté. Je vais d’ailleurs publier un nouvel article à ce sujet aujourd’hui :)

  6. Hello Maxime,
    J’ai installé la nouvelle version de Flywheel. Par contre, il ne reconnaît pas les sites de Pressmatic. Ou j’ai raté quelque chose.
    As-tu essayé?
    Sur le site Geekpress, il manque quelque chose pour s’abonner aux commentaires.
    Merci
    Grégoire

2ba951b0e4caada9264d3d52b5e9b8b9!!!!!!