Tout savoir sur WordPress

WordPress, l’entreprise et l’open source

Ce n’est pas un mystère, le web a consacré le modèle open source. L’économie de l’ouvert (et non du gratuit) est partout. Par exemple, le langage PHP qui motorise plus de 90% des sites web est open source. Le temps où les DSI s’inquiétaient de ce changement de modèle (mais où est mon support ?) est passé.

Ayant travaillé ces dernières années dans des entreprises “classiques”, j’ai toujours été étonné et amusé de voir que la plupart de mes collègues ne savaient pas que tous les projets numériques n’avaient pu voir le jour que grâce à des outils open source. Si je leur parlais de l’open source, j’avais presque invariablement une réponse ressemblant à : “bah ce n’est pas viable”. Évidemment, j’aurais pu prendre des photos assez révélatrices du moment où je leur faisais comprendre que tous les outils qu’ils utilisaient ou vendaient ne pouvaient pas exister sans l’open source.

L’open source crée de la valeur, une énorme valeur. Mais… (oui c’est le moment du mais…) tant qu’on ne se comporte pas comme un parasite de la gratuité.

Si vous avez le temps et l’envie, je vous invite à vous renseigner sur la tragédie des biens communs. Pour faire court et revenir à nos moutons, l’entreprise est opportuniste : elle retient de l’open source la gratuité mais oublie que c’est un système qui doit être entretenu car sinon ce bien commun va péricliter. Autrement dit, les entreprises qui utilisent l’open source doivent s’impliquer et participer à l’open source. Ce faisant elles entretiennent leur propre outil de travail, se créent des opportunités et doivent accepter de créer des opportunités pour d’autres, ce qui est à mon avis une des avancées les plus importantes de l’open source.

WordPress est un des plus importants projets open source du monde. Son co-créateur, Matt Mullenweg, a pris soin de s’assurer qu’il le resterait en imposant la license GPL et en confiant la marque WordPress à une fondation indépendante. Tous les développements se basant sur WordPress sont open source (ce qui n’empêche nullement de les vendre). Des milliers de personnes, partout dans le monde participent à ce projet et c’est pour cela que vous avez à disposition un annuaire de 30 000 extensions. Enthousiasmant non une utopie qui marche ?

L’an dernier, le même Matt Mullenweg a émis l’idée que pour que WordPress fête son 20ème anniversaire, les entreprises qui l’utilisent (et en vivent) devraient dédier 5% de leurs ressources sur le projet.

C’est une formule, donc ne nous focalisons pas sur les 5%. Disons juste qu’il y a un défi pour les professionnels de WordPress Petits et Grands, agences, entreprises, indépendants, utilisateurs … à s’investir dans ce projet et ne pas se comporter comme des parasites de la gratuité.

Pour ma part, je suis heureux et fier d’avoir pu convaincre la DSI d’une des entreprises pour laquelle j’ai travaillé, de reverser et financer des extensions qui se trouvent aujourd’hui sur l’annuaire WordPress.org. L’entreprise a créé de la valeur. On a pu aussi corriger et aider des développeurs bénévoles à améliorer les extensions dont nous avions besoin.

A contrario, j’ai été peiné quand cette même DSI, les RH et DG ont refusé en coeur de sponsoriser un WordCamp. La réponse a été unanime : “quel intérêt cela a pour nous ?” Ce jour là, ces personnes se sont comportées en parasites. Sponsoriser un WordCamp, être bénévole, traduire, documenter… ce n’est pas un acte markerting ou commercial, c’est beaucoup plus important : c’est investir dans son outil de travail et s’assurer qu’il perdure car aucun éditeur propriétaire ne le fera pour vous ! (Et tant mieux car l’outil est fait par et pour les utilisateurs et non pas pour servir un modèle d’exploitation économique.)

Donc si vous êtes un(e) professionnel(le) de WordPress, assurez-vous de faire en sorte que votre outil vive encore des années et soit le meilleur possible. Personne ne vous y oblige et personne ne le fera à votre place :-) Je vous donne un exemple très simple : pourquoi ne pas inclure une petite donation pour les auteurs d’extensions gratuites dans vos devis (quelques euros) ? Vous aurez peut-être la surprise de vous prendre au jeu de créer de la valeur pour vous et pour les autres.

Cet article a été mis à jour il y a 1217 jours - Il n'est peut être plus à jour !

Article écrit par Benjamin Lupu

5 Commentaires

  1. Merci pour cet article
    Très bonne idée de l’intégrer dans les devis. Je le fais automatiquement en redistribuant pour les auteurs de plugin ou les événements locaux, mais je devrai le faire figurer clairement pour le client le voit aussi.

  2. Coucou à tous les parasites qui se reconnaîtront ! :)
    Et j’en profite pour signaler une coquillette dans la description de l’auteur de ce sympathique article :
    « j’ai (comme tout le monde) une vie secrète au sein du collectif UncatCrea qui >> EST << publie WP-AppKit, un plugin…"

  3. Cet article résumé très bien la situation : la gratuité de WordPress a un coût qui n’est autre que le temps que passe les développeurs a créé des plugins, corriger des failles, traduire et que sais-je encore.

    Il est donc normal de les aider autant que possible : don, promotion sur nos blogs respectifs de leur création, événements, etc.

    C’est ça l’investissement durable ! :)

  4. Je le fait pour mon auto-entreprise. N’oublions pas le reste de l’open source (j’utilise aussi une debian sur ma machine… et les organisations type Framasoft sont aussi de bons leviers pour encourager tout ça !)
    Merci pour cet article !

  5. Merci pour cet article. C’est une bonne idée effectivement. Je vais y réfléchir pour que cela apparaisse clairement sur les propositions faites aux clients.

sem, elementum efficitur. adipiscing diam dolor.