Tout savoir sur WordPress

WP Rocket 2.0 est arrivé !

La toute nouvelle version de WP Rocket est arrivée en même temps que le père Noël. Au programme plein de nouveautés et améliorations pour ce plugin de cache et d’optimisation de performances WP pas comme les autres.

Pour ceux qui ne connaissent pas, WP Rocket est un plugin premium permettant d’optimiser les performances de votre site Internet. Notamment en fournissant un cache, un chargement différé des images, une compression des feuilles de style et scripts.

Site officiel : http://wp-rocket.me/

Les nouveautés WP Rocket

Tout d’abord une grosse refonte du code du plugin.

La team WP Rocket a reconstruit intégralement la gestion de la mise en cache pour une meilleure compatibilité et toujours plus de performance. WP Rocket est désormais compatible avec tous les serveurs web (Apache, Nginx, Lighttpd, Microsfit IIS).

Voici la liste complète des ajouts et modifications :

  • Nouveau : compatibilité avec les serveurs web NGINX et Microsoft II2
  • Nouveau : activation/gestion du cache avec le fichier advanced-cache.php
  • Nouveau : gestion des DNS prefetching
  • Nouveau : possibilité de mettre en cache pour les utilisateurs connectés & les pages utilisants le protocole SSL (https://)
  • Nouveau : Activation par défaut de la compression Gzip via la directive SetOutputFilter DEFLATE
  • Nouveau : Ajout des attributs width et height sur les images externes ne les contenants pas. Cette fonctionnalité est disponible si allow_url_fopen est à On dans php.ini.
  • Nouveau : possibilité de purger et précharger le cache de toutes les langues avec qTranslate.
  • Nouveau : Suppression du dossier de cache lors de la suppression du plugin
  • Nouveau : Vérification des droits d’écriture lors de la désactivation du plugin. Un message de prévention alerte l’utilisateur en cas de problème.
  • Nouveau : Ajout d’un tutoriel « Pré-chargement des requêtes DNS ».
  • Nouveau : Traduction en anglais
  • Amélioration : compatibilité en configuration Multi-site
  • Amélioration : compatibilité de la purge lancée par le tâche cron et du préchargement du cache avec WPML et qTranslate
  • Modification : le dossier de cache (wp-rocket-cache) a été déplacé dans un dossier nommé « wp-rocket ». Ce dossier se trouve dans le dossier « cache » présent à la racine de « wp-content ».

Ainsi que bien entendu la correction des bugs

Cet article a été mis à jour il y a 1446 jours - Il n'est peut être plus à jour !

Article écrit par Maxime BJ

Développeur, bloggeur et formateur Web spécialisé WordPress. 31 ans. Grenoblois. Co-fondateur de WPChef, l’organisme de formation WordPress.

Organisateur de WPInAlps, le meetup WordPress Grenoblois. Vous pouvez me rencontrer lors d’événements tels que WordCamp Paris et Europe. Traducteur Français de l’extension Advanced Custom Fields. Également développeur d’applications web avec MeteorJs. Je m’occupe un site pour apprendre l’informatique aux débutants gratuitement.

J’aime les jeux vidéo, la rando, la bouffe bien grasse et les voyages.

0 Commentaire

ea53481dc64378c77b22d6da287fc52eJJJJJJJJ