Tout savoir sur WordPress
skull-reput-wordpress

WordPress, les thèmes premium et la mauvaise réputation engendrée

Il n’y a pas que du très bon avec WordPress. Et il faut savoir le reconnaitre. Beaucoup d’utilisateurs de WordPress utilisent exclusivement des thèmes premium pour ne pas avoir à toucher au code et leur expérience peut s’avérer très différente de la notre. 

L’expérience vécue par ceux qui ne connaissent que les thèmes premium

Avez-vous déjà frollé la folie en tentant de configurer un thème premium ?

Vous êtes développeur de thème et vous créez sur mesure. Vous vivez donc très certainement une bonne expérience de WordPress.

Maintenant mettez-vous à la place d’une personne moins compétente qui a beaucoup entendu parler de WordPress en bien et qui va s’essayer avec un thème WordPress Premium acheté sur Themeforest ou toute autre plateforme de thèmes. Le coeur du problème est là. Cette proportion de personne n’est pas infime et elle vit une expérience de WordPress beaucoup plus dégradée que nous. Pourquoi ?

themeforest

Le thème Premium : attentes et réalités

Chaque thème est soumis à la logique de son créateur, pas à celle de WordPress

Beaucoup de néophytes utilisent WordPress avec un thème premium vendu comme le messie de la customisation et on constate à posteriori que l’on est loin de la simplicité et efficacité qui ont fait de WordPress le CMS n°1. le non-développeur a une vision erronée de la philosophie WordPress et dégradante. J’ai cotoyé beaucoup de ces personnes et c’est à force de discussions que j’ai commencé à me rendre compte du problème. Leur vision et la notre sont différentes.

Le problème majeur vient des thèmes premium. Ils se vendent avec beaucoup de fonctionnalités, de possibilités, mais après l’achat, quand vient la phase de configuration, c’est bien souvent moins rose.

  • La philosophie de personnalisation adoptée par le thème est bien souvent soumise à la logique du développeur, qui s’éloigne bien souvent de celle de WordPress
  • Ces thèmes sont des usines à gaz. Hors de question de vouloir toucher au code facilement
  • Manque de continuité entre les thèmes : entre ceux qui utilisent un Page builder , ceux optant pour les shortcodes et les anciens qui balancent à coup de widgets
  • Les panneaux d’options et de configuration à rallonge qui rajoutent de la compléxité à l’interface d’administration
  • Les bugs, configurations manuelles, interfaces UX complexes, actions de configuration répétitives sont autant de points noirs dans l’administration d’un thème
  • Les outils et mécanismes qui divergent de ceux proposés par WordPress : exemple l’import d’une image qui conserve toute l’url (sympa les localhost:8888 en ligne…) ou les sélecteurs de couleurs douteux alors qu’il y en a un dans l’API WordPress
  • La maintenance des thèmes qui ne sont pas généralement mis à jour et sont obsolètes au bout de 2 ans
  • Les Web design devenant de plus en plus complexes, les outils doivent donc proposer beaucoup de possibilités, ce qui peut être parfois déroutant
  • Beaucoup de thèmes incluent revolution slider, qui est super, mais son interface d’administration me fait penser à Flash à l’époque

A cause de ces points, les gens ont beaucoup d’à priori négatifs sur WordPress, et on ne peut pas leur en vouloir. Généralement ils pensent que WordPress n’est finalement pas aussi simple et intuitif que prévu, qu’ils ont passé plus de temps que nécessaire sur la création et la mise en place de leur site, que ce n’est pas solide/stable, que le résultat est loin de de leurs attentes.

Autant de points que les détracteurs de WordPress s’empresse de citer à chaque fois, et ils n’ont pas vraiment tord.

Exemple du Thème the 7 (qui se trouve parmi ceux qui sont assez bien fait en somme) et proposant : un page builder, un mode one page ou full site, des skins, un support WooCommerce, le support de plusieurs sliders différents, plusieurs mises en page de type portfolio et blogs à choisir,  des shortcodes à profusion, des tables de prix animées …

theme-fonctionnalites

La faute à qui ?

Difficile à ce niveau de jeter la première pierre. Est-ce la faute des développeurs de thèmes qui construisent trop vite, trop personnalisables sans vraiment penser à l’expérience utilisateur ? Est-ce la faute à WordPress de vouloir rester une plateforme blog et non CMS, qui oblige les développeurs à composer des solutions par eux-même ? est-ce la faute aux plateformes premium qui, voulant proposer le plus de thème, ne sont pas assez rigoureux dans la sélection ? Peut être à cause de la communauté qui n’a pas mis en place de stratégie propre et commune quant à la création de ces thèmes ?

Quel avenir ?

Les super Thèmes comme Salient sont plus faciles à prendre en main

Aujourd’hui on retrouve toutefois des thèmes de plus en plus propres. Car ils utilisent des technologies communes (frameworks genre wooframework) permettant à tous les thèmes d’avoir un panneau d’option qui est toujours le même, mais aussi des technologies comme les Page builder permettant de composer une page en glisser déposer, et de modifier facilement (contrairement aux shortcodes).

On peut donc imaginer un meilleur futur pour ces thèmes premium et heureusement. Mais pour l’instant, je trouve déplorable le fait que beaucoup de personnes ont hélas une mauvaise vision de WordPress qu’il faut impérativement améliorer. Et pour améliorer cette expérience utilisateur il va falloir tous faire un effort.

Je prends volontairement partie dans cet article, ce qui n’est pas habituel. Cela a pour but d’ouvrir une discussion, échanger avec vos points de vue et vos expériences. J’ai peut-être tort sur toute la ligne, qui sait ?

 

Cet article a été mis à jour il y a 970 jours - Il n'est peut être plus à jour !

Article écrit par Maxime BJ

Développeur, bloggeur et formateur Web spécialisé WordPress. 31 ans. Grenoblois. Co-fondateur de WPChef, l’organisme de formation WordPress.

Organisateur de WPInAlps, le meetup WordPress Grenoblois. Vous pouvez me rencontrer lors d’événements tels que WordCamp Paris et Europe. Traducteur Français de l’extension Advanced Custom Fields. Également développeur d’applications web avec MeteorJs. Je m’occupe un site pour apprendre l’informatique aux débutants gratuitement.

J’aime les jeux vidéo, la rando, la bouffe bien grasse et les voyages.

57 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Je fais mon grammar nazi (on a toujours besoin d’un grammar nazi) :
    – tort et pas « tord »
    – prendre parti sans e à partie

    Merci sinon sur ton article, je pense me pencher sur les thèmes premium bientôt pour en acheter un (qui soit compatible avec multi-site).

    C’est bien de prévenir les gens et de rester lucide sur un CMS même si on aime bien ce CMS.

  2. Parfaitement d’accord.
    Le problème ce sont les économies d’échelle. Ça fausse le jeu. Les clients y voient un moyen de réduire le budget mais gare aux mauvaises surprises.

    Cela n’empêche pas certains pros de facturer au prix fort tout en se contentant d’intégrer du thème premium. Mais malgré cela ce sera toujours mieux qu’un thème mal construit, je vois passer des codes en devis qui font peur.

    Moi j’ai ma petite idée aussi sur la question: http://tweetpress.fr/codewp/ecosysteme-wordpress/

  3. Merci pour vos retours :)
    Guillaume et Julie, j’ai corrigé ! J’étais très bon en orthographe jadis mais j’ai un peu perdu la main. Honte sur moi.

    Aurélien : oui je viens ! Déborah m’a motivé et c’est parfait cette table ronde j’ai hâte d’y jeter mon dévolu !

  4. Oui tu n’a pas torT (merci Guillaume ;). Pour moi, il y a deux choses distinctes : l’intégration et l’administration. Pour l’intégration, il est certain que tout faire seul quand on est novice peut s’avérer très périlleux voire impossible. Pour l’administration, il est vrai que quand on change de thème, ce qui a été mon cas récemment, il faut réapprendre la logique de fonctionnement de chaque tableau de bord(ou dashboard) de chaque thème mais avec, beaucoup de volonté et de temps on y arrive.

  5. Ce serait bien / utile de définir qui est déçu de wordpress et de la complexité croissante de ce type de solution…

    Choisir un thème premium et vouloir faire du dev par dessus est une aberration.
    Choisir un thème premium et ne pas avoir de garantie sur le suivi des modif / maintenance idem.

    De manière générale le thème premium est un assemblage plus ou moins complexe et heureux de briques dont on pet avoir besoin.

    Il est nécessaire de disposer dun nombre de compétences pour tout gérer voire se former.

    Donc on change pas de thème premium comme ça il faut bien le choisir etc …

    Sebastien

    • Bonjour,

      Bien que ce sujet date d’un an, j’y réponds.
      Cela fait environ 1 mois que je me penche sur WordPress. A lire internet et les sujets traitant des CMS et autres, WordPress paraît être la Ferrari au milieu d’une flopée de véhicule moyen de gamme et autre.
      Je suis donc un débutant WordPress, patient, mais pas un nul de chez nul. Je pense que beaucoup sont dans mon cas.
      Wordpress installé (c’est vraiment très simple), reste à trouver un thème à adapter à ce qu’on souhaite côté design.
      – Les thèmes gratuits, intéressants lorsque l’on ne veut pas dépenser d’argent pour un site qui ne nous en rapportera pas et qui n’aura pas vocation de faire rentrer de l’argent. En trouver un qui soit sobre, simple, modifiable, en français, et surtout propre de tout code malsain, c’est pire que le parcours du combattant, sans compter que ce n’est pas si simple de le personnaliser.
      – Les thèmes Prenium. Là, c’est facile ! On peut tester en ligne, mais qu’en est-il une fois acheté pour le personnaliser ? Les mêmes difficultés qu’un gratuit, avec le risque de dépenser pour rien. Se rajoute le problème de la langue.

      Tout ça paraît simple pour des habitués ou connaisseurs, mais le débutant semble se retrouver au milieu d’une partie commencée depuis longtemps avec une partie de gros joueurs qui prennent plaisir à aider, et une autre grande partie des gros joueurs qui semblent vouloir profiter au maximum de la gratuité d’une chose pour vendre ses produits, à savoir leurs thèmes premium.

      Il est tout à fait concevable que tout travail mérite salaire, je ne remets nullement ceci en question. Je compare un peu avec un billet d’avion sur un voyage gratuit que tu as entre les mains, mais sans connaître ni le lieu de départ ni d’arrivée, et où tu voyageras debout (voire dehors). Si tu veux une place assise, tu prends le billet premium dont le tarif dépend de l’état du siège, sa couleur, avec boissons incluses ou pas, avec ou sans fenêtre, et la possibilité de placer ton siège où tu veux, et bien sûr l’option bagages. Au final, soit tu galères, soit t’es à l’aise, avec le risques, même en ayant payé, de savoir ce que tu auras au final !

      Existe t-il un thème vide, une page blanche, où on peut placer un header avec une bannière/slider, en bas un footer simple, et entre les deux un menu horizontal (sous la bannière) ou vertical (droite ou gauche), et le contenu, le tout personnalisable à souhait ? Pas si facile, et/ou pas si simple à créer et personnaliser… du moins pour un débutant. Le faible de WordPress, c’est ça. A rendre tout facile, on complique beaucoup.

      C’est la vision d’un débutant. Il est certain que l’on va me répondre ceci, cela, mais avec une vision de connaisseur. Si on me dit « il y a ceci ou cela », je répondrai « oui, mais comment faire ceci ou cela ? »

      Aucun débutant ne se lancera dans le premium (sauf s’il a les moyens), et les thèmes gratuits sont la boîte surprise de la foirfouille.

      Perso, si on m’offre un beau thème premium propre et personnalisable à souhait en français, je suis prêt à l’acheter après l’avoir bien testé… Ca, c’est une possibilité inexistante (je ne parle pas du satisfait ou remboursé) !

      Merci d’avoir lu le débutant.

      Chrys

    • Salut Chrys, merci pour ton retour en tant que débutant.
      Il y a beaucoup de juste dans ce que tu dis mais également pas mal d’erreurs :

      la plupart des thèmes que tu achetera ont une politique de refund « sans poser de questions ».

      De plus si tu veux du thème français facilement testable, je te conseille d’aller du côté de « Thèmes de France » !

      Ce n’est pas tellement de vouloir rendre facile qui rend compliqué WordPress, mais le fait de vouloir trop macher le travail et proposer plein de personnalisations. Souvent tout est affaire de compromis. Certains thèmes sont faciles à mettre en place et ne possèdent pas 10000 options, je pense à Divi d’elegant themes mais aussi Canvas de Woothemes.

      Ce qui rend les choses complexes sont la multiplications des fonctionnalités. Après il y a un moment ou c’est mieux d’apprendre à créer son propre thème sur mesure, en HTML/CSS/PHP plutôt que de vouloir tout faire à coup de plugins / thèmes prêts à l’emploi.

      Enfin, je te conseille de regarder dans certains thèmes, tu trouveras un dummy-data.xml qui te permet d’importer le faux contenu et avoir le même résultat que le site démo, afin de mieux comprendre son fonctionnement (car c’est clair qu’entre ce qu’on voit à l’achat et ce que l’on installe, sans configuration, la différence est flagrante, voir décevante)

      Perso j’aime bien Salient, un peu lourd, mais facile à prendre en main et plein de possibilités. Au lieu de toujours changer de thème et d’à chaque fois tenter de comprendre la logique nouvelle d’un autre thème.

  6. Salut Maxime.
    C’est au contraire la diversité de l’offre qui fait le succès de WordPress. Les thèmes PREMIUM sont de plus en plus complexes, soit. Mais également de plus en plus complets et puissants. Les puristes et les débutants doivent effectivement choisir une autre approche, mais regarde bien ton exemple : Theme « The 7 » –> 5089 ventes, Buyer Rating: 4.76 /5.
    Pas mal pour une machine à gaz, non ??

  7. Salut.

    Étant intégrateur/développeur, je ne peux être que d’accord avec l’article.

    @Julie
    « Pour l’administration, il est vrai que quand on change de thème, ce qui a été mon cas récemment, il faut réapprendre la logique de fonctionnement de chaque tableau de bord (ou dashboard) de chaque thème »

    C’est justement l’un des problèmes amha. Pourquoi faudrait-il réapprendre ? WordPress arrive avec une administration, un style, qu’est-ce qui pourrait justifier que ces thèmes arrivent avec leur propre façon de faire ? Genre « WordPress a sa propre UI/UX ? Ranafout, je fais la mienne ! » Cela ne devrait pas arriver !

    @sebastien
    « De manière générale le thème premium est un assemblage plus ou moins complexe et heureux de briques dont on pet avoir besoin. »
    @gd6d
    « Les thèmes PREMIUM sont de plus en plus complexes, soit. Mais également de plus en plus complets et puissants. »

    Et voilà selon moi le second gros problème : ces thèmes veulent tout faire. Une idée comme ça : pourquoi ne ferait-on pas plusieurs variantes d’un thème ?
    Exemple :
    Je fais un thème « Machin ». Je le décline ensuite en plusieurs variantes (basic, ecommerce, photographie, etc). Résultat, moins d’options, peut-être pourra-t’on se passer d’un page-builder, etc.
    Tu ne trouves aucune variante qui te convienne ? C’est pas grave, regarde, j’ai zillions autres thèmes à côté qui te satisferont peut-être.
    Ha mais attendez, il n’y a pas déjà un système similaire dans WordPress ? Nom de Zeus, Marty, mais c’est bien sûr ! Les thèmes enfants !

    Voilà, my 50 cents ^^

  8. Je n’avais jamais vu la question sous cet angle n’ayant eu que des clients ayant connu les thèmes simples / étant monté en compétence / puis ayant décidé de vouloir avoir plus et ayant choisi un thème premium.

    Ce qui me gêne plus, c’est de construire un site à partir d’un thème et de se retrouver coincé par ce dernier (je pense aux custom post type qui sont intégrés au thème et rendent le changement de thème très laborieux notamment).

    Certainement des défauts de jeunesse qui disparaîtront une fois que WP aura grandi et intégré des règles plus strictes afin de conserver une meilleur ergonomie / expérience utilisateur pour le webmaster.

  9. Bonjour, excellente réflexion sur les premiums, je rejoins cependant @Gd6d, les retours des utilisateurs ne sont, au final, pas si mauvais.

    De plus, les 3/4 des thèmes sont livrés avec une documentation abondante et très détaillée, un « How to » qui débute souvent avec l’installation du thème et le paramétrage pas à pas de ce dernier…

    Que dire aussi du « Dummy content » qui s’installe en 1 clic et que l’on retrouve de plus en plus souvent avec les thèmes de dernière génération?

  10. Je partage ton avis à 100% et j’ai arrêté l’adaptation de thèmes premium cette année à part les thèmes enfants qui repose sur le framework de thème Genesis. Celui-ci est très bien construit, les options sont minimalistes et tant que les fonctions de WordPress peuvent être utilisées, Genesis n’ajoute rien.

    Pour Thème Forest, c’est très très irrégulier. Je considère à la rigueur que cela peut fonctionner si le thème correspond exactement à la niche du client avec seulement quelques « display: none;  » en css. Mais est-ce souvent le cas? Les gens veulent quelque chose d’unique. La plupart du temps c’est dans l’idée de monter le site pour moins cher et ça devient vite une impasse budgétaire. Devoir se plonger dans la logique du thème, tout démonter…
    Par contre, dans les bons retours vous occultez le fait que la majorité sont à l’aise avec l’anglais, ce qui n’est pas le cas de la plupart des mes clients et comme les premiums ont de plus en plus d’options, cela ne facilite pas la tâche.

    A suivre pendant la journée de samedi du WordCamp

  11. Cela faisait longtemps que je voulais faire un article sur le sujet.

    Les thèmes premium sont en effet une plaie qui dénature la façon dont les utilisateurs perçoivent WordPress. Après, tout dépend du thème premium : certains sont bien conçus et ergonomiques, d’autres non.

    C’est exactement le même problème avec les plugins. Beaucoup d’utilisateurs se plaignent de bugs, de lenteurs ou d’ergonomie mal conçue, mais c’est souvent le thème et les plugins qui provoquent cela.

    En fait, le gros défaut des thèmes premium, c’est surtout la prise de tête que l’on va avoir nous-même pour modifier (et comprendre) le code ;)

  12. @Daniel : Les thèmes premium sont en effet une plaie…

    Euh, ce n’est pas un peu excessif, là ??? On est d’accord pour dire qu’il y a des thèmes premiums mal conçus, mais il ne faut pas généraliser. WordPress est à la base un logiciel libre et libre à chacun d’y proposer des ajouts, bons ou mauvais. A chaque utilisateur de faire ses choix, de se tromper, et de progresser et d’utiliser du premium ou non.

    @Grégoire : Les gens veulent quelque chose d’unique.
    ??? Tu as des études là dessus, ça m’intéresse.
    Moi, j’ai le sentiment que mes clients veulent plutôt un site efficace, ergonomique et bien référencé. En plus, la part croissante de la consultation sur smartphone accentue la standardisation des mises en forme de sites. Bon ça dépend aussi du budget…
    Pour l’anglais, je ne comprends pas non plus : c’est toi qui t’occupe de construire et personnaliser le site, non ?

    Je sens que la table ronde au WCP va être animée… bon réveillon d’ici là ;-)

  13. C’est intéressant du coup de voir que chacun a sa propre vision des choses et ça annonce une discussion passionnante au WordCamp Paris :)

    @Fabrice : oui en effet j’ai oublié de parler du dummy content qui est une très bonne aide dans l’installation d’un thème

    @gd6d : on est d’accord que les Kallyas, Salient ou autre the Seven sont super complet mais au final sont pas si mal fait. C’est pour ça que je dis qu’il y a amélioration, et heureusement.

    @gregoire : ma philosophie quand je propose un site client est la même que toi, je souhaite lui fournir une interface simple ou il ne réflechit pas, où il ne fait pas de mise en page car je l’ai pensée pour lui à l’avance. D’où notre amour fou pour ACF ;)

    On est tous d’accord que le thème premium est à prendre « en l’état » et non pas une base pour modifier outre les limites imposées.

    Par contre je ne cautionne pas certains frameworks comme WooCanvas qui est pas foutu d’importer une image sans garder l’URL absolue, ce qui est ridicule puisque WordPress sait faire mieux de base. C’est là ou je ne comprends pas pourquoi.

    Bon réveillon à tous !

  14. Allez un petit dernier avant de partir.

    @gd6d ce retour d’expérience n’est le résultat que d’une année où j’ai essayé de diversifier mon activité. Et j’ai fait machine arrière depuis. Mais tu as raison, ce n’est pas du coup une étude sérieuse. En tout cas, pendant cette année, je n’ai eu que des c… C…. qui voulaient remodeler suffisamment le thème. Ce qui supposait que je me plonge dans du code spaghetti pour une seule fois. Enfin ces clients, pour le moins cher possible, voulaient avoir la main sur le thème et donc comprendre les options toute en anglais. Après tout, c’est aussi ce qui est vendu sur les sites qui vendent du premium. Et là, ça se corse.

    Effectivement la table ronde risque d’être dynamique. Merci à Maxime de nous avoir donné ce terrain de jeux avant la nouvelle année.

    Allez les Nerds, on fait la fête maintenant. Bon réveillon à tous

  15. @Grégoire
    A mon avis nous faisons tous du code spaghetti. Simplement parce que nous avons nos habitudes sur la façon de coder et de penser. Ce que je considèrerais bon, sera peut-être mauvais pour toi. Pire, ce que je considèrerais bon un jour (même mon propre code), je le trouverais mauvais 6 mois plus tard (ça m’arrive tout le temps).
    Donc voilà, je pense que parfois on tombe sur du code qui n’est finalement pas mauvais du tout, mais qui a été pensé d’une autre manière que ce que l’on a l’habitude de faire.

    Allez, amusez-vous bien :)

  16. @Greg
    +1 Oui. Il est temps que je parte.
    Ce qui mon gonfle comme tu le soulignes c’est de rentrer pour une seule fois dans une logique complexe qui n’est pas la mienne. D’où l’intérêt des thèmes qui reposent sur des Framework pérennes: Wootheme, Elegant theme, Genesis…
    On est moins dans une logique de thème jetable.

  17. Bonjour,

    Je vous trouve très dur avec les thèmes premium. Je suis d’accord que bcp sont des usines à gaz mais pour des budgets serrés, ils font très bien l’affaire. L’utilisateur final s’adapte très facilement à leur utilisation.

    Comme dit plus haut, je les utilise pas si je dois faire bcp de modifs pour un site.

    La solution miracle n’existe pas, c’est une histoire de compromis.

    Et bonne année à tous !

  18. Le choix d’un thème prenium est très bien pour un client qui a un budget serré mais si celui-ci a des besoins sur mesure et vraiment très précis choisir un thème prenium peut parfois nuire à l’aboutissement du projet…

    Il faut savoir éduquer le client pour le faire comprendre qu’il ne peut pas avoir le beurre et l’argent du beurre et que développer demande du temps !

  19. Perso pour le prix d’un thème premium je pense qu’il faut pas non plus trop en demander … 50 Euros c’est quoi ? à peine une heure sur le tarif horaire d’un dev wordpress.

    L’erreur je pense est de prendre un thème premium pour faire du spécifique et ça normalement c’est le choix du dév, les thèmes premium sont à prendre en l’état (à part petites modifs et traduction)

    • C’est sur qu’il ne faut pas l’utiliser à mauvais escient, on utilise un thème pour ce qu’il propose. Mais quand bien même on fait parfois face à une complexité frustrante qui ne devrait pas exister et qui dénature un peu la philo originale de WordPress.

  20. Bonjour super l’article

    Il faut parfois jeter un pavé dans la marre.

    Pour moi qui suis un néophyte, dois-je rester plutôt avec les thèmes gratuits ou ceux proposé par défaut par WordPress ?

    Une petite question si je peux me permettre.

    J’ai souvent des problèmes d’affichage avec ma colonne widget.
    Je pense que les pages anciennes de mon site sont moins visitées par les robots.
    Avez vous une astuce pour éviter cela ?
    Merci pour votre aide

    • Bonjour,

      en tant que néophyte mieux vaut rester avec des thèmes tout faits, pas forcément les gratuits. même si je critique les thèmes premium ils sont quand même très complets et permettront d’avoir un site un peu plus original que de rester sur les thèmes par défaut, qui sont plutôt des vitrines pour démontrer les fonctionnalités de WordPress.

      Pour vos pages moins visitées il faut constamment apporter du neuf dans votre site via le blog, en rédigeant des articles. Vous pouvez aussi faire des liens internes, c’est à dire quand vous parlez de quelque chose que vous avez déjà précedemment abordé, vous faites un lien vers cet article/page.

  21. L’avantage des thèmes premium, c’est bien souvent un super visuel, un design clean et abouti. Après c’est vrai qu’il y a beaucoup trop de fonctionnalités. En fait, en tant que développeur de plugin, je pense qu’un thème ne doit être qu’un… thème. Ce que j’entend par la c’est que les plugins sont là pour apporter des fonctionnalités tandis que le thème ne doit apporter que du visuel. Le thème ne devrait contenir aucun shortcode, widget etc… c’est aux plugins d’apporter ce genre d’éléments. Cependant beaucoup d’auteurs créent des thèmes blindés de fonctions et du coup, d’une par on s’y perd lors de la configuration, et en plus on devient dépendant du thème. Quid des shortcodes, widgets, et autres paramètres de config si l’on souhaite changer de visuel ? Ben on a tout a refaire, alors que si ces éléments sont apportés par un plugin, on peut aisément passer d’un theme à l’autre tout en gardant les shortcodes, widgets etc…

    C’est d’ailleurs ce que l’on a choisi de faire chez WooThemes. En gros on libère nos thèmes de toute fonction superflue que l’on place dans des plugins gratuits comme par exemple Team Member, Woo Projects, WooSidebar etc… il y a en a pas mal.

    Si seulement cette tendance pouvait s’accentuer chez les auteurs qui utilisent ThemeForest, la communauté des utilisateurs de WordPress ne s’en porterait pas plus mal!

  22. C’est très juste, Rémi. L’orientation prise par Woothemes est à mon sens extrêmement pertinente et elle rejoint un mouvement initié par WordPress avec une stratégie de fonctionnalités par modules.
    J’attends d’ailleurs avec impatience le prochain plugin de Woothemes pour présenter les projets ;-)

    Par contre, ce que je ne comprends pas, c’est pourquoi les plugins Woothemes ne sont pas plus optimisés pour les thèmes Woothemes. Je suis surpris que l’intégration ne soit pas totale (obligé d’éditer sa CSS…) et nécessite donc de passer par une étape technique, cela freinant malheureusement l’usage aux débutants.

    C’est pourquoi je pense que ThemeForest reste attractif pour son côté « Pret à l’emploi » que l’on ne retrouve pas ailleurs. Vous achetez un thème, activez les plugins conseillés, et importez le fichier XML de contenu, et retrouvez un site identique à la démo. Pratique, non ?

  23. Le plugin de projets est terminé, on vient d’effectuer les tests et tout semble au top, il devrait être dispo très rapidement. Le code est un régal.

    Concernant les plugins WooThemes, nous avons pris la décision de simplifier au maximum… en gros plus un plugin a une interface graphique aboutie, moins il est universel. Pippin Williamson a déjà pris cette option il y a longtemps, et je pense que c’est une tendance lourde. Que ce soit au niveau du CSS ou au niveau des paramètres, voir cet article: http://pippinsplugins.com/are-settings-pages-really-necessary/

    L’idée principale c’est la simplicité. Plus c’est simple, moins tu dois « enlever » des éléments non essentiels.

    Alors c’est vrai que du coup certains plugins ne sont pas forcément « clé en main », mais la plupart des business digne de ce nom paient des gens (webmasters, dev, agences etc…) pour gérer leurs sites, et ces gens la n’ont qu’un minimum de lignes de CSS à ajouter pour obtenir une intégration unique de leurs contenus à travers des plugins dits « universels ».

  24. Un débat qui n’a pas fini de faire couler de l’encre…

    Une comparaison entre un thème Premium et un thème réalisé sur mesure par un développeur indépendant est-elle possible?

    Fustiger les thèmes Premium sans distingo, c’est jeter la pierre à des prestataires comme Justin Tadlock, Drew Strojny, Brian Gardner et bien d’autres, développeurs et contributeurs réputés de la galaxie WordPress.

    On peut leur reprocher d’ôter le pain de la bouche aux développeurs indépendants qui font du thème sur mesure pour vivre. Mais est-ce bien légitime comme argument?
    Si on pousse ce raisonnement jusqu’au bout quelqu’un comme Noel Tock, fondateur de HappyTables, est un hérétique qu’il faudrait guillotiner en place de Grève. Un thème proposé sur un service en SaaS n’est-il pas l’anti-thème WordPress par excellence? Fermé à jamais, non modifiable, en un mot: privé. Pour l’anecdote, les fondateurs de HappyTables avaient commencé par faire du thème Premium « classique ». Noel est pourtant un « très bon parmi les bons ».

    Bien sûr il y a de mauvais thèmes Premium sur le marché, comme il y a de bons et de mauvais produits dans tous les domaines de l’économie. Mais il y en a de bons,voire d’excellents, sur ThemeForest aussi bien entendu, et sur toutes les autres places de marché dont on parle moins.

    Sans tous ces thèmes, WordPress n’aurait pas connu la croissance fulgurante de ces dernières années. Selon la maison mère, il se créerait chaque jour près de 100 000 nouveaux sites WP dans le monde depuis 2011. Sont-ils l’oeuvre sur mesure des quelques 20 000 professionnels spécialisé WP recensés? Il est permis d’en douter, ou alors ceux-ci disposeraient d’une force de travail surnaturelle qui leur ferait produire 5 sites par jour.
    Disons plutôt que c’est bien grâce aux thèmes Premium que la notoriété de WordPress ne cesse de croître dans le grand public – la France a encore du retard si l’on en croit Google Trends – et que, par effet induit, les indépendants décrochent plus de contrats.

    Enfin le marché des thèmes Premium permet de toucher une cible majeure qui n’a pas les moyens de se payer du « sur mesure »: le marché des TPE/PME qui à 95% ont un budget plafonnant à 2 000 euros et souvent beaucoup moins. On ne peut pas faire du sur mesure à ce prix là, sinon de l’ultra basique.

    Plutôt ça que de les voir souscrire à des offres industrielles clefs en main « vu à la télé », ou de se faire piéger par des agences moisies proposant un CMS maison bien ringard, n’est-ce-pas? Ou pire encore, du Joomla (je plaisante, quoi que… le look Joomla n’a jamais été synonyme d’élégance subtile: Si l’offre des thèmes est pauvre ce n’est pas un hasard: c’est techniquement trop ardu pour un designer, ça n’a pas été pensé pour.).

    Et ces « petits » clients-là aussi sont « dignes de ce nom », cher Rémi, pour reprendre ta formule: même s’ils n’ont pas les moyens de s’offrir une agence classique, un webmaster attitré et un site à plusieurs milliers d’euros. Ils représentent l’écrasante majorité du marché.

    Pour ces clients-là, toujours, les considérations de puristes sur la portabilité des développements sont secondaires.D’abord parce qu’ils ne changent pas de thème comme on change de chaussettes, à l’inverse des blogueurs qui changent de look comme d’autres font du tuning auto. Ensuite parce que leurs besoins sont généralement légers comme leurs contenus. Recréer un nouveau site avec un nouveau thème, même s’il faut tout refaire, ne prend que quelques jours au grand maximum. La question de la portabilité des Custom Post Types devient alors très dérisoire. L’esthétique devient un critère majeur dans la décision, bien sûr.

    Après, nous sommes tous d’accord, il s’agit d’être honnête face au client. Les pratiques honteuses de revente de thèmes Premium au prix du sur mesure abondent. Mais là, il s’agit bien d’un problème de personnes et non de thèmes. Les premiers clients de ces places de marché sont des professionnels, ne l’oublions pas.

    ThemeForest est avant tout un marché de gros, et tous les fournisseurs de thèmes Premium ciblent les professionnels en priorité. Quand Elegant Theme propose l’ensemble de ses 87 thèmes pour 39 dollars ce n’est pas pour les particuliers, à priori. Et StudioPress, qui a plutôt bonne réputation chez les puristes, offre la totalité de ses thèmes existants et à venir pour 399 dollars, à vie. Il est facile de deviner à quelle clientèle ils s’adressent. Idem pour Theme Foundry, fournisseur en thèmes Premium sur wordpress.com, qui vient de sortir un thème Business après s’être longuement consacré aux thèmes pour blogueurs. J’ai personnellement un faible pour les thèmes de la société slovaque AIT sur ThemeForest (horreur! ils ont amélioré le système de templating en adoptant .Nette, un framework php pur MVC, solide comme de l’acier…personnellement j’adhère: no more spaghetti code. Je reste moins convaincu par leur petit dernier, Solitudo, qui a cédé à la tendance du drag’n’drop et qui a encore quelques soucis de performance côté FPS. Ca « jank » pas mal comme on dit chez Google. Mais je digresse…).

    La démocratisation de l’Internet publishing au sens large, prônée par Matt Mullenweg, passe par là. Ne voit-on pas se développer des offres dédiées aux professionnels sur wordpress.com? C’est du Premium pur, en SaaS. Et c’est à mon avis l’avenir pour 95% du marché. Dans un discours il parlait d’un avenir pour Automattic franchissant le seuil des 2 000 salariés. Belle ambition. Avec plus de 150 M de dollars levés depuis les débuts, il peut. Faut-il en faire un nouveau Bill Gates pour autant? Que nenni. Il n’y a qu’à voir le succès de SquareSpace (leur lead theme designer est le web designer historique de WordPress, by the way, l’auteur du fameux Kubrick, notamment): l’avenir économique de la création de site est à ceux qui feront du volume. Le site sur mesure sera réservé au marché haut de gamme et donc aux agences solides.
    Les indépendants vont devoir se caser, se regrouper: revoir leur modèle économique, en d’autres termes. C’était le message de Matt himself durant le WorldCamp Europe lors de son one man show.

    Bref, je pense que ce débat n’a d’intérêt qu’entre développeurs passionnés qui ne comptent pas leurs heures, que sur le fond WordPress, loin d’être menacé par ces thèmes Premium, en bénéficie grandement, sinon sur le plan technique (encore que c’est bien Woothemes qui a donné le jour à la gestion améliorée des menus, reprise dans le core) du moins sur le plan de la notoriété, indiscutablement.

    Merci aux courageux d’avoir lu jusqu’au bout ce commentaire un peu longuet!

  25. Hey, Merci pour ton commentaire, un long, mais très intéressant. Avant tout désolé si ma formule t’a offensé. Après je suis d’accord sur pas mal de points, mais de là à dire que cette conversation ne concerne que les « développeurs passionnés qui ne comptent pas leurs heures », je ne suis plus d’accord du tout simplement parce qu’une grande majorité de thèmes sur TF ont d’énormes failles de sécurités, et là quel que soit le prix du projet web il y a danger. Je pense que privilégier des agences de type ThemeZilla, Themes kingdom, ou WooThemes est un gage de sécurité.

  26. Bonjour à tous, d’abord je fais un rappel de qui je suis et ce que je fais, voilà mon CV WordPress : je ne développe pas de thème. Voilà c’est fait.

    Je travaille avec des clients qui arrivent avec des demandes de thèmes bien précis, avec leurs couleurs, leurs blocs placés là et là, il faut X templates et on a 15k euros : la boulette, on peut passer par un graphiste, un designer, un inté et moi. o/

    Je travaille aussi avec des clients qui arrivent avec 1k, 1k5 et veulent un site « sympa » avec leur logo, 2 couleurs principales, 10 pages et voilà. Bon bah vous devinez, les TF sont là quasi obligatoires car quand on leur montre un thème gratuit « oui mais et celui là ? [TF] » okok.

    Je travaille aussi avec des clients qui ont déjà des sites avec leur(s) thème(s), parfois gratuits du repo, parfois de chez TF ou autre marketplace. Eux veulent que j’interviennent sur leur site, il faut donc parfois modifier le thème pour y ajouter des choses. Ils veulent aussi parfois changer de thème … … aïe.

    Le choix d’un TF-like se fait par rapport au budget, le client n’est pas contre, on lui montre une démo qui déchire, avec des photos HD en 3500×2500 wide screen, ça en jette ! Les textes démos sont excellents, ça donne envie d’acheter ce faux produit présenté !
    Une fois installé chez lui, c’est autre chose, c’est une agence immo, il prends des WC en photo 640×480 et les étire, les textes sont pauvres et répétitifs. La faute au thème ? Non !

    Il sait aussi qu’il risque de retrouver ce design ailleurs, au pire on peut changer les couleurs quand le thème le permets, sinon on retouche un peu les CSS. Ça ne le dérange pas tant que ça de toute façon, le thème est dispo au monde, ce n’est pas le sien, il le sait.

    Ha oui attention, s’il vient avec un TF ça marche aussi ! Il a déjà fait son choix « C sui’ la keuj’ veu » (oui je fais parler mes clients en SMS si je veux ! ça renforce le coté débutant ^^) mais à nous de lui dire « oula gamin attention où tu vas » et lui rappeler que le thème photo qu’il a choisi pour son site immo risque de ne pas être tout à fait adéquat (meta boxes !)

    Je leur indique de suite que le thème vient comme il est, et on ne retouche pas sinon on perds ce qu’on a voulu gagner en prenant ce thème : du temps et donc de l’argent.

    Des thèmes TF j’en ai vu passer, aucun je dis bien AUCUN n’a été posé et utilisé comme ça, j’ai TOUJOURS dû repasser dessus. La faute à qui ? Le client, pas le thème. Si le client finalement veut « 5 colonnes et pas 4 car j’ai 10 items et ça fera une 3ème ligne avec seulement 2 items, j’avais pas pensé » (vécu) et bien oui je dois intervenir.

    Vous avez vu, pour le moment je suis gentil avec les thèmes premium hein. On va changer un peu de ton.

    1,2,1,2

    Ce qui fait chier avec les thèmes premium c’est de lire « i18n ready » et de devoir se taper ou faire traduire le back-end car tout est en dur en anglais, bah oui voyons ! Seul le front a besoin d’être traduit, non ? Les admins sont tous anglais chez les clients TF, votre site est aussi en anglais et peut-être avez vous besoin de le traduire exceptionnellement en Russe ! Une fois rendu traductible en back, inutile de vous dire que les mises à jour ne seront plus possibles, et BIM

    Ce qui fait chier avec les thèmes premium c’est de devoir former le client au back-end du thème alors qu’il connait le backend de WordPress. J’ai dû faire 3 heures de formations en vidéo pour le thème Kallyas, alors oui je l’aime bien ce thème, c’est celui que j’utilise le plus, avec plus de 8500 ventes à $55, j’avoue qu’il est bien. Mais il n’est pas WordPress style, la prise en main n’est pas évidente. Son page builder est excellent mais j’aurais aimé qu’on puisse ajouter, modifier plus facilement les blocs à ajouter, pour pouvoir ajouter les miens, là je suis coincé. Coincé ? Dans WordPress ? Elle est bonne celle là … bon bah … modification du thème parent, inutile de vous dire que les mises à jour ne seront plus possibles, et reBIM

    Ce qui fait chier avec les thèmes premium c’est de devoir passer du temps à la prise en main, je suis évidemment celui qui mets en place le thème chez le client, mais quand le client doit ajouter des éléments, des pages, il peut non ? Et bien à moi de la former (ça rejoins le dessus), mais aussi pour moi côté code, je dois lire le core du thème pour comprendre rapidement les subtilités et les belles merdes qu’il a pondu (oui je suis vilain tavu). Quand je vois des « include template-$toto.php » au lieu d’un « locate_template() » ou « template_part() » ça me fait rager, le code ne respecte même pas les recommandations du codex merde ! Obligé de toucher le thème parent, inutile de vous dire que les mises à jour ne seront plus possibles, et rereBIM

    Ce qui fait chier avec les thèmes premium c’est que le client pense gagner de l’argent, il a raison dans un sens mais il perds aussi beaucoup en d’autres points. Cette flexibilité tant avancée n’est qu’un leurre. Prenez un thème fait par Greg (/pub), et demandez lui demain d’ajouter quelque chose dans le thème : pas de problème ! Il respecte au max le codex et fait du dev propre et sans surplus. Résultat les ajouts sont bien plus possibles. La même chose avec un TF : si ce n’est pas déjà prévu dans le thème, c’est la misère pour l’ajouter ou alors, il faut toucher le thème parent, inutile de vous dire que les mises à jour ne seront plus possibles, et BAM (tu croyais rerereBIM? hahaha)

    Dans tous ças, toutes ces modifs à faire, finalement si le client dis « ha oui au fait ici il faut ça » et que tout est déjà validé niveau devis, budget … allez vous vraiment vous prendre la tête avec lui ou non, vous lui faites sa page ? Bah je lui fais sa page, mais ça fait chier !

    Niveau code, comme dis Greg c’est que tous les 6 mois on n’aime plus son propre code, pareil ici, donc le moindre code que je vois ne me plait pas (comment ça vous le saviez déjà ??? merde). J’abuse un peu mais il y a des tours de passe-passe parfois et je me dis « mais pourquoi il fait comme ça ! » ou « haaa mais il y a une fonction WP avec un hook, j’aurais pu faire ci ou ça du coup » et ça me soule !
    Chaque codeur a sa façon de faire et ça fait quand même bien galérer sur ce sujet car reprendre le code d’un autre pour le modifier pfff pas envie quoi ! Enfin, ça ne me gène pas quand je dois faire un audit de sécu, mais ici, on me demande juste d’utiliser un thème et le fait de devoir le retoucher donne des boutons.

    Tiens les boutons, parlons des shortcodes qui ajoutent leurs boutons, leurs colonnes etc, Ça c’est super relou car vous êtes bien coincés avec ce thème, au mieux coincé avec cet auteur s’il a eu la bonne idée de ne pas changer de shortcodes. L’idée de mettre des plugins à part est très bien sauf quand le thème l’oblige. Oui oblige ! Car il utilise dans ses templates ses shortcodes là !! hérésie -_- Changez de thèmes, changez de page builder, vous souhaiterez ne jamais être né.

    Imaginez, j’ai eu un client immo qui a fait une refonte de son site. il avait un thème gratuit orienté immo (comprenez par là qu’il y avait une meta box avec des champs prix, superficie etc) et a voulu un TF. Très bien, j’ai mis de suite en garde sur le fait qu’il faudra alors modifier les anciennes meta box en les nouvelles. Il a quand même payé 1 jour de dev en plus du thème. Ok ça reste en dessous d’un thème maison en terme de tarif, mais il n’avait quand même pas prévu ça. WordPress c’est magique, tout se fait tout seul. OOPA

    Vous voulez parlez sécurité ? Non, en vrai vous ne voulez pas … Je ne peux pas avancer un %, mais beaucoup beaucoup de thèmes contiennent des failles de sécurité. Pourquoi ? Je l’ai déjà dit plus haut ! Ils ne respectent pas la façon de faire de WordPress. Le codex n’est pas respecté. Tout est simple et limpide pour mettre en place de la sécurité, WordPress inclus des fonctions en tout genre pour tout, mais non, on va faire à la main un move_uploaded_file sur $_FILES et on va vérifier le mime/type et laisser l’extension du fichier du moment que le mime est bon. (pour ceux qui n’ont pas compris où je voulais en venir, ceci représente une faille de type « Arbitrary File Upload » qui permets donc d’uploader des fichiers PHP sur le site). Il existe la même chose à l’envers, le thème permets de télécharger l’export des options du thème, ouè bonne idée, à coup de force-download sur un fichier en URL… bon bah ciblons ../../../wp-config.php et BOUM vous avez la config (« Arbitrary File Download ») Tout ceci est bien sur du vécu, et pas qu’une fois. Entre ça et les autres failles qui permettent de modifier n’importe quelle option de WP au lieu des options du thème … si on fait « foreach( $_POST[‘opt’] as $option) update_option( $option[‘name’], $option[‘value’] ); » euh, je peux donc ajouter des fake champs dans le formulaire des options du thème et modifier 2 / 3 options WordPress ? je vais donc modifier « tous le monde peut s’inscrire » et « role par défaut = admin », je vous laisse imaginer la 3ème étape, c’est rigolo. (ps : pour éviter ça, utilisez cette astuce http://blog.secupress.fr/ajoutez-point-securite-facilement-astuce-156.html )

    Aucun thème premium n’est à l’abri de failles de sécurité, aucun thème gratuit ne l’est, et même aucun thème maison (putain le mec il dit que tout est mal !). non je ne dis pas que tout est mal, mais le fait de coder à sa façon sans respecter le codex permets parfois des choses dont l’auteur du thème n’a même pas idée (le thème n’est donc pas malicieux, mais vulnérable). Dire que WooThemes ne contient pas de failles ? Why not, je n’ai regardé aucun thème, ce qu’il faut, c’est qu’une boite de sécu se trouve derrière pour valider tout ça. Je pense que WooThemes a Sucuri dans son dos et là je veux bien dire « ok pas de failles » même si parfois il y en a. (par exemple, un plugin de pippin : http://blog.sucuri.net/2013/02/wordpress-plugin-easy-digital-downloads-security-flaw-discovered-and-patched.html )

    Allez j’arrête le pavé, en résumé, j’aime bien les TF car dans tous les cas, je ne suis pas capable d’en faire un beau moi même, je laisse ça aux gens du métier, j’aime bien car ça permets de pouvoir quand même bosser avec des gens qui ont des budgets légers ou qui se fichent que le design puisse se retrouver ailleurs.
    En même temps je les hais car je perds du temps, le client demande des choses pas possibles à la base, les failles que je dois corriger sans être payé pour ça. etc

    Dernière chose : j’utilise Genesis, j’en suis « content » mais sans plus, je ne sais de quoi je me satisferait en fait, je fais bien plus attention aux sites de mes clients que le mien, je suis cordonnier quoi ;)

    Bisous, cliquez sur mon lien http://themeforest.net/?ref=juliobox mouahahaha

    • Ben alors … Mon WordPress t’avais mis en spam, il devait pas savoir qui tu es ^^ Merci pour ce bon pavé ! Je crois qu’il est plus long que mon article looool

  27. Mon expérience récente lors d’un échange avec un client qui veut changer de thème et a flashé sur un thème TF :
    « Alors j’adore ce thème, par contre il faudra changer la mise en page de la page d’accueil, mettre un slider à la place de l’image de fond, remplacer ce bloc, ce bloc et ce bloc par des widgets, enlever des icônes de réseaux sociaux et en ajouter d’autres, changer tous les formats d’images… » je m’arrête là ça continue assez longuement.

    Et pour ça je me vois proposer le budget de…400€. J’explique gentiment que vu toutes les modifs il faudra sans doute le double de budget, ou bien faire des compromis sur certains points. Réponse : « je suis un peu effrayée par le prix, je ne m’attendais pas à ce qu’il soit aussi élevé » et « Merci pour cette proposition mais si déjà je dois dépenser une telle somme c’est pour avoir le résultat optimal espéré. »

    Quand on sait à quel point c’est compliqué en général de modifier un thème sorti de TF, comme l’a bien expliqué Julio, et dans le même temps on a ce genre de retour, tu te demandes où est passée la valeur travail

  28. Un pavé certes mais bien intéressant. En effet, petite nouvelle dans le domaine je travaille exclusivement avec des thèmes premium pour l’instant mais je touche encore peu au code donc je ne peux pas parler de ce point.
    Par contre, je me rends bien compte que ces super options promises par les thèmes premium sont quitte ou double. Je suis contente de mon thème et de ses options, ça me va bien comme ça, tout est au mieux dans le meilleur des mondes. Je veux changer des trucs (pcq j’aime pas être limitée) ça peut faire mal aux yeux(et à la tête) d’explorer le code du développeur du thème..Je veux changer de thème..ça fait mal à ma nuit (que je vais passer à bosser dessus).
    Sans compter le client qui croit que tout se fait d’un claquement de doigt avec ce type de thème…

    Donc c’est intéressant pour moi de lire tous vos articles sur les thèmes premium parce que même si dans certains cas je trouve qu’il y en a des top et que je continuerai à en utiliser, j’ai aussi envie d’évoluer sur qq chose de plus modulable. Le débat Wordcamp + vos réactions ça fait réfléchir les p’tis nouveaux, voyez? :-)

    Petite question sur genesis qui m’intrigue depuis un bon moment, pourquoi content « mais sans plus »? J’ai l’impression que c’est un bon compromis non?
    Bon là grégoire Noyelle va me dire: « Moi, avec Genesis… » ;-)

  29. Salut !

    Il est vrai que nous aussi on utilise parfois des Thèmes premium, mais dans de bonnes conditions. J’aime particulièrement le thème X et le thème Salient qui sont ultra modulables, bien pensés et agréables à utiliser tant qu’on va pas fouiner dans le code. Ces thèmes sont corrects car utilisent des Page Builders et non plus des shortcodes ou autres techniques vétustes.

  30. Vaste sujet ou non ? Je lis de tout dans ces commentaires, mon expérience est la suivante :
    J’ai commencé le web avec un traitement de texte et html4 il y a une dizaine d’années, j’ai produit une quarantaine de sites « statiques » n’étant pas dev PHP, puis je suis passé au CMS, d’abord avec Dotclear, puis Thelia pour des boutiques, Joomla… Drupal et WordPress dernièrement. J’avais survolé WP il y a 5 ou 6 ans et ça m’avais paru très « pauvre ».

    Je ne suis pas développeur mais intégrateur et surtout webdesigner concepteur, la très grande partie de mon temps c’est des CSS et du Photoshop, après c’est du webmastering et de la com num.

    Tout ceci pour dire que savoir si les règles sont respectées n’est pas vraiment mon souci, je travaille en général pour des libéraux ou pme/pmi et j’attache de l’importance aux points suivants :

    « Un design et des fonctions évoluées accessibles facilement – Ergonomie et facilité de compréhension pour l’utilisateur »

    Je fais des formations de 4 heures suffisantes pour apprendre à utiliser un thème Premium plutôt évolué (avec Page Builder).

    Quand je lis que le Revolution Slider s’apparente à Flash ça me fais sourire, c’est à des lieux du principe de production de Flash qui est basé sur le langage ActionScript alors que Revolution reste très « visuel » et basique dans ses fonctionnalités. C’est plutôt un PowerPoint pour le Web. Il est à mon avis meilleur que le LayerSlider dans ce domaine pour l’ergonomie.

    Un thème Premium digne de ce nom supporte la notion de Thème Enfant qui permet justement d’apporter des modifications sans toucher au thème source, les mises à jours sont donc très souvent supportées sans souci (bon on peut avoir un peu d’aménagements à faire c’est vrai… mais c’est très souvent facile).

    Pour ma part j’ai acheté une vingtaine de thèmes sur TF pour n’en utiliser qu’un trio en prod (j’ai aussi des Elegantheme et WooTheme), je teste régulièrement les thèmes les plus vendus, l’actuel premier (Avada) c’est vendu à plus de 600000 exemplaires… excusez du peu.

    Un bon éditeur met à jour son thème régulièrement, actualise les librairies, améliore le traitement global des ressources, ce que je ne pourrais pas faire en étant développeur dans mon coin. Il offre en plus un vrai support, pour les plus vendu des vidéos de formations…

    Cela ne m’empêche pas de prendre un Twenty Eleven ou Twenty Twelve si ça convient au projet (avec son thème enfant qui va bien).

    Pour finir je parlerais prix, mes budgets tournent entre 3500 et 5000 € (sans saisie de contenu pour les premiers) et le prix du thème Premium est notifié avec le N° d’achat inclut, je ne vais pas marger dessus, je vend le thème enfant entre 500 et 800 € (soit grosso-modo 1 jour de taf maxi).

    Je vend mon savoir faire, ça reste du webdesign, de la com et du conseil, et l’utilisation de WordPress ne m’intéresse que par sa position sur le marché des CMS, j’ai eu trop de déconvenues avec les précédents.

    Pour moi les thèmes Premium sont indispensables, ils apportent une richesse incroyable à un CMS déjà très performant.

  31. Merci pour cet article ! J’espère qu’il pourra faire réagir certains développeurs de thème… D’ailleurs qu’a donné le Wordcamp qui devait se tenir peu après la diffusion de ton article ?
    Je suis moi-même développeur et parfois je trouve plus simple de développer moi-même que d’utiliser un thème premium… D’ailleurs nous n’avons souvent pas besoin de toutes les fonctionnalités proposées. Le mieux est de partir sur un thème enfant, surtout lorsque l’on veut créer une maquette graphique soi-même. L’idée étant d’utiliser un thème basique et de faire tout le développement soi-même. Evidemment j’ai un regard développeur mais je comprends parfaitement le message de ton article. Après, il ne faut oublier non plus que le développement est un métier et qu’il est parfois nécessaire de devoir faire appel à des professionnels pour mettre en place un projet solide et qui tient la route!

  32. Pour moi le gros problème des thèmes preniums c’est la lenteurs due aux 50 scripts, fonts, stylesheets qui sont chargé. Mon premier reflèxe quand je regarde un thème est de le passer dans google speed insight et bien souvent on a une note aux alentours des 25/100 …

    • Oui c’est clair que c’est un souci, mais au moins un débutant peut avoir un beau site en peu de temps. Après on peut pas tout avoir c’est sur ! :)

  33. Bonjour,

    Je viens de tomber sur votre article et je souhaite un conseil! Pour un autre site que je suis entrain de créer avec une volonté de l’activer rapidement, j’ai pensé à acquérir le thème payant Karma que je trouve magnifique! Qu’en pensez-vous? Merci d’avance

    • Bonjour, dur à dire, je ne connais pas tous les thèmes, après tu peux surement acheter le thème et te faire rembourser s’il ne te convient pas, c’est le cas sur themeforest en tous cas !

    • L’usine à gaz par excellence. Après il convient d’en tenir informé le client : attention votre budget est trop petit pour un dev sur mesure. Nous utiliserons un thème personnalisable qui permettra de vous faire un très joli site MAIS …
      Tant que les dev de thèmes restent dans une optique d’ajouter un max de features (salient et compagnie) on risque pas d’avoir une optimisation des perfs de si tôt. Salient est devenu une cata avec le JS

  34. Oui, c’est bien sympa, mais quant on est pas développeur PHP on fait quoi ? Mois j’ai plusieurs sites qui tournent et tous on des thème payant acheté sur themeforest.net. Tous se passe bien, comme quoi, tout n’est pas si noir….

    • Hello, note que l’article a 2 ans. Les choses ont changé dans le bon sens heureusement. Il y a pas mal de thèmes premium qui sont top. Je ne condamnais pas les thèmes premium mais leur complexité, si tu relis attentivement. Je suis moi même utilisateur de thèmes premium et je trouve qu’ils sont nécessaires à l’écosystème WordPress. Les développeurs comme tu dis sont au final une minorité aujourd’hui !

    • Quels seraient alors les thèmes premiums que tu recommanderais ? Je vois ci-dessus que tu es déçu de l’évolution de Salient, est-ce que par exemple le theme X est mieux ?

    • Bonjour, discussion super intéressante et claire, bravo.
      Nouvelle arrivée sur WP, graphiste print, je cherche à faire un site WP pour une cliente. Je cherche et cherche des réponses à mes questions depuis 2 jours…Divi a l’air d’être ma solution mais le problème c’est qu’il faut s’abonner à l’année…Je cherche donc un thème facilement modifiable, que je peux « bidouiller » à l’envie sans m’arracher les yeux et les cheveux, qui inclus des pavés de recherche (c’est pour une agence immobilière).
      Un grand merci par avance pour vos réponses et une excellente journée ;-)

    • Bonjour !
      Divi est une très bonne solution pour vos sites, vous n’êtes pas obligée de renouveler l’abonnement chaque année si cela peut vous rassurer.
      Un nouveau site vient de voir le jour pour apprendre divi : elegant.school
      Je vous conseille notre article spécial Divi ici pour découvrir les nouveautés.

    • On peut avoir Divi ainsi que tous les thèmes d’Elegant Themes gratuitement chez l’hébergeur Infomaniak pour information ;-)

  35. Bonjour à tous,

    je veux créer un site web de plongée, je suis novice et je m’intéresse au theme UDESIGN, il est en français et il me permet de modifier beaucoup de paramètres.
    Pensez-vous que je m’engage dans « l’enfer » ou que je vais pouvoir m’en sortir?

    Merci

    • Salut, si c’est ta première fois je te conseille plutôt Divi, c’est plus simple, et le commentaire plus haut te menera à une formation ! Tu pourras faire la même chose que Udesign et par contre là je suis sur de la qualité, je n’ai jamais personnellement essayé udesign ;)